|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Thèses soutenues entre 2010 et 2014

 

2014

--- Exporter la sélection au format

2013

--- Exporter la sélection au format

2012


  • Abdulhay, A. Constitution d'une ressource sémantique arabe à partir d'un corpus multilingue aligné (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00836764
    Résumé : Cette thèse vise à la mise en øeuvre et à l'évaluation de techniques d'extraction de relations sémantiques à partir d'un corpus multilingue aligné. Ces relations seront extraites par transitivité de l'équivalence traductionnelle, deux lexèmes possédant les mêmes équivalents dans une langue cible étant susceptibles de partager un même sens. D'abord, nos observations porteront sur la comparaison sémantique d'équivalents traductionnels dans des corpus multilingues alignés. A partir des équivalences, nous tâcherons d'extraire des "cliques", ou sous-graphes maximaux complets connexes, dont toutes les unités sont en interrelation, du fait d'une probable intersection sémantique. Ces cliques présentent l'intérêt de renseigner à la fois sur la synonymie et la polysémie des unités, et d'apporter une forme de désambiguïsation sémantique. Elles seront créées à partir de l'extraction automatique de correspondances lexicales, basée sur l'observation des occurrences et cooccurrences en corpus. Le recours à des techniques de lemmatisation sera envisagé. Ensuite nous tâcherons de relier ces cliques avec un lexique sémantique (de type Wordnet) afin d'évaluer la possibilité de récupérer pour les unités arabes des relations sémantiques définies pour des unités en anglais ou en français. Ces relations permettraient de construire automatiquement un réseau utile pour certaines applications de traitement de la langue arabe, comme les moteurs de question-réponse, la traduction automatique, les systèmes d'alignement, la recherche d'information, etc.

  • Batista, A. Le développement multimodal de la communication au cours de la petite enfance Etude en contexte francophone (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00741600
    Résumé : L'objectif de cette thèse est d'étudier le développement communicationnel multimodal des jeunes enfants français âgés de 18 mois à 3 ans et demi. Nous nous concentrons donc autant sur l'apparition et le développement des gestes et des combinaisons bimodales alliant un geste et un (ou plusieurs) mot(s) que sur celui de la langue et tâchons d'étudier le rôle du geste dans les étapes précoces de l'acquisition du langage. L'intérêt de cette recherche est qu'elle fait un pont entre (1) les recherches sur la gestualité du jeune enfant durant la période pré-verbale ainsi que sur son entrée dans la période verbale (l'arrivée des énoncés à un mot et deux mots dans ses productions) et (2) les recherches sur l'enfant d'âge scolaire (6 ans et plus) et l'adulte, qui communiquent tous deux en utilisant leur langue maternelle et des gestes co-verbaux. Notre corpus est constitué de 154 vidéos de jeunes enfants en train de jouer avec un ensemble ludique comportant une maison et des personnages en situation de jeu triadique (en présence d'un adulte). Notre premier objectif consistait à vérifier l'hypothèse que la production des gestes communicationnels et l'émergence des combinaisons bimodales annonce l'arrivée des énoncés à deux mots (comme cela a été déjà montré pour les enfants italiens et américains). En fait, il apparaît que ce processus s'étend au-delà des énoncés à deux mots, car ces combinaisons geste+Xmots apparaissent toujours avant les énoncés X+1mot. Il semble donc que le geste joue un rôle dans le développement des verbalisations enfantines avant d'être utilisé comme co-verbal chez l'enfant plus âgé et chez l'adulte. Notre second objectif consistait à observer, qualitativement, l'évolution des conduites communicatives lors de situations de jeux triadique, et plus précisément à voir sur quelles ressources communicationnelles s'appuie l'enfant pour exprimer des suites d'événements (scripts liés à son activité ludique) qui nécessitent non pas une seule, mais deux ou plusieurs prédications. Là encore, il apparaît que les gestes et les combinaisons bimodales sont intégrées aux premières tentatives de verbalisation. Ce travail confirme que le geste joue bien un rôle dans le développement linguistique enfantin. Une meilleure connaissance de ces gestes nous permettra donc une meilleure connaissance du développement de l'enfant et nous aidera à repérer plus efficacement et plus précocement les troubles développementaux de l'enfant. De plus, s'il existe déjà des indices pour mesurer le développement des performances linguistiques, cette recherche soulève la question de la création d'un indice pouvant mesurer les performances communicationnelles multimodales enfantines, c'est-à-dire la création d'un indice prenant en compte l'intégralité des ressources sémiotiques mobilisées par l'enfant et pas seulement la langue.
  • Benigno, V. La notion de collocation fondamentale. Etude de corpus en vue d'une exploitation didactique (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.

  • Gómez Vicente, L. Conceptualisation et expression linguistique de l'événement émotionnel en espagnol (L1/L2) et en français: une approche cognitive. Analyse linguistique et proposition didactique (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de digibug.ugr.es/bitstream/10481/29798/1/21556787.pdf

  • Guo, J. Améliorer la compréhension de l'oral en chinois langue étrangère : quelles compétences développer et avec quel scénario de formation hybride ? (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00788294
    Résumé : Notre thèse a pour objectifs d'observer et d'identifier les éléments importants lors du processus de compréhension de l'oral en chinois langue étrangère par les apprenants francophones. Elle s'attachera aussi à déterminer les modalités pédagogiques adéquates qui permettront d'améliorer la formation hybride proposée qui est destinée à renforcer la compétence de compréhension de l'oral des apprenants de niveau A2 du département LANSAD (LANgues pour les Spécialistes d'Autres Disciplines). Pour atteindre ces objectifs, nous avons tout d'abord procédé à une première expérimentation dans le but d'identifier les compétences clés de la compréhension de l'oral. Ensuite, dans une seconde expérimentation, nous avons approfondi notre observation sur l'un des résultats obtenu dans la première expérimentation : l'écoute interactive étayée. Dans cette nouvelle situation pédagogique, les dyades d'apprenants réalisent des activités de compréhension avec la présence d'un locuteur natif. Lorsqu'ils rencontrent une difficulté, ils peuvent solliciter l'aide du locuteur natif. Notre recherche s'inscrit dans le domaine des sciences du langage et plus particulièrement dans la didactique du chinois. Cette étude se situe dans la continuité d'autres recherches qui ont souligné la pertinence et l'intérêt de prendre en compte les micro-compétences langagières et la stratégie d'inférence dans le processus de compréhension de l'oral. Elle s'intéresse aux spécificités du chinois et, surtout, au rôle de l'écrit lors de l'écoute. En même temps, inspirée des différents travaux de recherche sur les théories interactionnistes et de l'acquisition, sur l'interaction des apprenants en dyades ou en petits groupes, sur les formations hybrides et sur la sollicitation d'aide, notre étude se focalise sur les caractéristiques et les effets des interactions entre les apprenants et les locuteurs natifs sur l'apprentissage de la compréhension de l'oral.

  • Haque, S. Etude de cas sociolinguistique et ethnographique de quatre familles indiennes immigrantes en Europe : pratiques langagières et politiques linguistiques nationales & familiales (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00739776
    Résumé : Ce travail de recherche s'inscrit dans une approche pluridisciplinaire - monographique, ethnographique et sociolinguistique avec une dimension longitudinale. Il tente de décrire de manière approfondie les pratiques langagières familiales de quatre familles indiennes immigrantes installées dans quatre pays européens : la France, la Suède, la Norvège et la Finlande. Cette étude cherche également à cerner les enjeux des politiques linguistiques familiales, domaine dans lequel peu de recherches ont été entreprises et qui, de ce fait, reste à développer. Par ailleurs, les idéologies et attitudes concernant les langues se traduisent dans les décisions prises par les chefs de la famille, les parents, qui privilégient l'apprentissage de telle ou telle langue, pour eux-mêmes et surtout pour les enfants. Au plan macro, la politique linguistique nationale de chacun des pays concernés par notre étude est évoquée, y compris celle de l'Inde, avec un centrage sur la politique linguistique éducative et les modalités d'enseignement des langues migrantes. Le plurilinguisme des participants est analysé avec la notion de répertoire multilingue au sein duquel les compétences langagières sont segmentées par domaine. Les notions d'espace, de contexte, de mobilité, d'échelle, de polycentralité et d'ordres d'indexicalité ont été convoquées pour pouvoir appréhender ces compétences. La transmission linguistique intergénérationnelle est abordée par le biais d'une analyse critique de la politique linguistique familiale et nationale ainsi que la question de l'incidence du legs des valeurs culturelles et linguistiques du pays d'origine (ou de son absence) sur la construction de l'identité de la deuxième génération. L'apport principal de cette thèse est de porter un regard sur les questions de langues en lien avec la migration qui ne s'inscrit pas dans la perspective des pays d'accueil, mais celle des migrants eux-mêmes.

  • Jeannot, C. Plurilinguisme et éducation en Inde : l'enseignemetn des langues et du français langue étrangère : étude de cas à Chennai et Poudouchéry (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://www.theses.fr/2012GRENL013
    Résumé : Ce travail de recherche propose une approche croisée de la sociolinguistique et de la didactique des langues pour explorer l'enseignement des langues, et en particulier de l'anglais, du tamoul, de l'hindi et du français, en contexte indien. Il vise la compréhension d'enjeux globaux sur la gestion éducative du plurilinguisme en Inde tout en s'appuyant sur une étude de cas localisée à Chennai et Poudouchéry, dans le sud de l'Inde. Le questionnement retenu porte sur les liens de cohérence existant entre la situation sociolinguistique indienne, les politiques linguistiques éducatives et les pratiques et représentations des enseignants en rapport avec les langues et le plurilinguisme. La mise en relation de ces différents niveaux d'analyse s'opère par le biais d'une démarche de contextualisation permettant de mettre en évidence certaines spécificités du plurilinguisme social et individuel en Inde. Cette recherche questionne plus spécifiquement la place du français dans le panorama de l'enseignement des langues en Inde, ainsi que les modalités de son enseignement et les représentations qui y sont associées. L'étude des pratiques et représentations des enseignants de langue a fait l'objet d'une enquête de terrain menée dans des établissements scolaires de Chennai, à l'Alliance française de Madras (Chennai) et au Lycée français de Pondichéry (Poudouchéry). La réflexion menée débouche sur quelques perspectives pour une meilleure reconnaissance des pratiques plurilingues par l'école, et une véritable prise en compte des langues et variétés présentes dans l'environnement social.
  • Mars, M. Analyse morphologique robuste de l'arabe et applications pédagogiques (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Martin, N. Ajustements stylistiques et réseaux sociaux chez l'enfant - Etudes chez des locuteurs de 10-11 ans de villages Haut-Savoyards (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Meulen, K. V. der. Analyse des parcours linguistiques des migrants signataires du contrat accueil et intégration (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Nasseri, A. Les difficultés d'apprentissage de l'écrit en français d'apprenants iraniens. Le cas des étudiants des niveaux intermédiaire et avancé des instituts de langues de Téhéran (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Ondo Mendame Ondo Ndong, T. M. La transmission linguistique intergénérationnelle au Gabon : étude qualitative auprès de 12 familles gabonaises (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Pishva, Y. Vers une didactique plurilingue : intégration d’une démarche réflexive dans la formation de formateurs à la didactique de l’intercompréhension en langues romanes (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
--- Exporter la sélection au format

2011


  • Abboud, T. Mise en place d'une réforme de l'enseignement / apprentissage du français au secondaire en Syrie : modalités, efficacité, difficultés (Thèse de Doctorat). Université Stendhal - Grenoble 3, Grenoble. Consulté de http://www.theses.fr/2011GRENL014
  • Abdi Sidi, M. Étude sur l'enseignement du français,langue d'enseignement des disciplines scientifiques(FLENS) en Mauritanie : réflexion sur le choix français langue étrangère ou français langue seconde (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.

  • Abouzaïd, M. Politique linguistique éducative à l'égard de l'amazighe (berbère) au Maroc : des choix sociolinguistiques et didactiques à leur mise en pratique (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00648518
    Résumé : Ce travail de thèse s'inscrit à l'intersection des champs de la sociolinguistique et de la didactique dans un contexte de minoration linguistique. Il cherche à décrire et analyser les enjeux de la nouvelle politique linguistique éducative engagée par le Maroc à partir de 2001, suite à la reconnaissance officielle de la dimension amazighe du pays. La recherche consiste, tout d'abord, à expliciter les choix effectués par les aménageurs en matière d'actions sur le statut et sur le corpus de la langue amazighe - le rehaussement de son statut à celui de langue enseignée ainsi que sa standardisation (passage à l'écrit et codification à l'échelle nationale). Des apports théoriques issus de la sociolinguistique, de l'aménagement linguistique, et de l'éducation bi-plurilingue sont ainsi convoqués tout au long de notre travail afin de situer ces choix dans le champ des possibles. Nous avons également mené une enquête de terrain de type qualitatif auprès de divers acteurs du projet d'enseignement, dont trente instituteurs concernés par la diffusion de la langue amazighe standardisée. L'analyse de l'ensemble de ces données permet de mieux cerner les avancées et les difficultés que rencontre le processus - en cours - de mise en oeuvre de l'enseignement de l'amazighe au Maroc.

  • Andréani, V. Immersion dans des documents scientifiques et techniques : unités, modèles théoriques et processus (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00662668
    Résumé : Cette thèse aborde la problématique de l'accès à l'information scientifique et technique véhiculée par de grands ensembles documentaires. Pour permettre à l'utilisateur de trouver l'information qui lui est pertinente, nous avons oeuvré à la définition d'un modèle répondant à l'exigence de souplesse de notre contexte applicatif industriel ; nous postulons pour cela la nécessité de segmenter l'information tirée des documents en plans ontologiques. Le modèle résultant permet une immersion documentaire, et ce grâce à trois types de processus complémentaires : des processus endogènes (exploitant le corpus pour analyser le corpus), exogènes (faisant appel à des ressources externes) et anthropogènes (dans lesquels les compétences de l'utilisateur sont considérées comme ressource) sont combinés. Tous concourent à l'attribution d'une place centrale à l'utilisateur dans le système, en tant qu'agent interprétant de l'information et concepteur de ses connaissances, dès lors qu'il est placé dans un contexte industriel ou spécialisé.
  • Arkhipova, A. Les formes du figement dans les terminologies juridiques française et russe : étude comparée (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.

  • Basso, F. Conscience Phonologique et Activité d'enseignement/apprentissage : comment les différentes pratiques didactiques-pédagogiques influencent-elles l'appropriation de la lecture-écriture ? (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://www.theses.fr/s22174
  • Belgacem, M. Reconnaissance automatique de la parole et ALAO : Vers un système d’apprentissage de l’arabe oral (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Capron, I. Le sentiment d'efficacité personnelle dans un contexte d'éducation plurilingue. Le cas de la Vallée d'Aoste, une région bi-/plurilingue (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.

  • Clemenson, A. Apprendre à écrire des textes qui suscitent des émotions : vers un investissement énonciatif et subjectif (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00737525
    Résumé : L'écriture de textes qui suscitent des émotions est une situation d'énonciation particulière. Celle-ci implique l'investissement de l'énonciateur dans son discours et renforce les liens que noue le sujet avec : le monde, qui est source d'émotion ; l'interlocuteur, qu'il faut émouvoir ; l'énoncé, qui doit contenir et / ou transmettre l'émotion. S'inscrivant dans un cadre théorique multiréférencé (psychologie, linguistique et didactique), notre travail repose sur l'hypothèse didactique que l'investissement énonciatif et subjectif, nécessaire pour écrire un texte qui suscite des émotions, permet d'infléchir l'investissement dans l'écriture des apprenants. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons mis en place une expérimentation didactique, auprès de lycéennes de série technologique, pendant une année scolaire. Nous avons évalué les effets de cette expérimentation en comparant deux types de données recueillies dans cette classe et une autre classe, dite classe témoin : des productions d'élèves, afin d'analyser les indices de l'implication énonciative et subjective, et des questionnaires, afin d'observer l'évolution du rapport à l'écriture des élèves. À l'issue de l'expérimentation, les résultats obtenus montrent que les élèves de la classe expérimentale s'investissent davantage dans l'écriture. Du point de vue énonciatif, ces élèves expriment davantage leur subjectivité et utilisent des outils linguistiques, marquant leur investissement, plus variés que ceux de la classe témoin. Du point de vue du rapport à l'écriture, les discours produits par ces mêmes élèves contiennent des traces d'un investissement plus fort que ceux de l'autre classe.

  • Estève, I. Approche bilingue et multimodale de l'oralité chez l'enfant sourd : outils d'analyses, socialisation, développement (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00988987v1
    Résumé : L’objectif de cette thèse est la description de l’oralité de l’enfant sourd et de son développement à travers le prisme d’une double perspective : celle du bilinguisme et de la multimodalité. Cette double perspective permet d’envisager l’oralité dans toutes ses dimensions – vocales et gestuelles d’une part, verbales et non-verbales d’autre part – afin de rendre compte de la spécificité des dynamiques langagières intra- et inter-modalités impliquées dans le développement des compétences de symbolisations orales chez l’enfant sourd, locuteur bilingue bimodal (français/LSF) en devenir. L’étude s’appuie sur les productions langagières de 30 enfants scolarisés dans des structures différentes (oraliste, bilingue, « mixte »). Les réflexions sur les outils d’analyse développés pour appréhender, décrire et transcrire les pratiques des locuteurs sourds dans leurs aspects bilingues et multimodaux constituent le premier volet de notre travail. Le second volet s’attache à rendre compte de la place des langues et des modalités dans les parcours de socialisation langagière des enfants sourds en analysant les stratégies adaptatives mises en oeuvre dans la diversité des interactions quotidiennes auxquelles ils sont confrontés dans l’espace scolaire, avec les enseignants ainsi qu’avec leurs pairs sourds ou entendants. Le troisième volet se centre plus particulièrement sur la manière dont les dimensions langagières et linguistiques de la bimodalité sont impliquées dans le développement des compétences orales – lexicales et narratives – des enfants sourds.

  • Goossens, V. Propositions pour le traitement de la polysémie régulière des noms d'affect (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://vannina.goossens.free.fr/documents/these-v-goossens.pdf

  • Guillot, B. Les représentations sociales de l'écriture et le rapport à l'écriture en langue étrangère : une approche didactique pour l'enseignement et l'apprentissage de l'écrit en FLE en milieu universitaire australien (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Australian National University, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00638579
    Résumé : Cette thèse examine les notions de représentations sociales et de rapport à l'écriture (Barré-De Miniac 2000), situées dans un contexte plurilingue. Le premier enjeu de la thèse est de réinvestir ces notions issues de la didactique du français langue maternelle (LM) dans le contexte plurilingue d'un programme de français dans une université en Australie. Le deuxième enjeu est d'analyser l'évolution de la capacité scripturale des apprenants de la deuxième année à la quatrième année de français et de comparer la description de leurs processus d'écriture en LM et en langue étrangère (LE). L'objectif est de saisir l'activité scripturale dans ses dimensions psychologique, sociale et cognitive. L'analyse du topic (Berthoud 1996) réalisée sur le corpus discursif des enseignants (à partir d'entretiens individuels) montre les limites de la notion de rapport à l'écriture dans un contexte plurilingue et a permis de dégager une notion centrale dans cette situation d'enseignement : le rapport à la langue étrangère apprise. L'analyse du topic réalisée sur le corpus discursif des apprenants (groupes de discussion) indique que leur travail d'écriture en LE commence par celui des idées, et que le passage à l'écriture en LE s'avère un moment privilégié de prise de conscience des phénomènes langagiers par le fait que cet instant d'écriture active la connaissance de deux ou plusieurs langues. Cette situation de transition entre les langues, rendue plus aiguë par l'écriture, est rapprochée de la zone prochaine de développement (ZPD) de la théorie socioculturelle de Vygotski dans la mesure où sont mises en évidence l'élaboration de stratégies d'apprentissage et l'intériorisation de la langue dans ce travail de négociation. La comparaison des procédures d'écriture en LE et celles en LM indique que l'attention porte sur des points différents d'écriture selon le niveau de l'apprenant. L'analyse des données scripturales se subdivise en trois parties. Premièrement, sont extraits des consignes rédactionnelles les aspects qui renforcent la littératie en LE par l'écrit. Deuxièmement, les productions écrites proposent une autre entrée sur le rapport à l'écriture des apprenants. Analysées à partir d'une approche basée sur la linguistique systémique fonctionnelle de M. K. Halliday pour déterminer l'investissement des scripteurs dans leurs productions, elles démontrent un investissement différent du scripteur selon son niveau de langue. Enfin, l'analyse des annotations des lecteurs évaluateurs établit la continuité des topics élaborés au niveau discursif dans le corpus scriptural, et met en évidence que les annotations appuient surtout le rapport à la langue. L'analyse des données orales et scripturales dans un contexte plurilingue a permis d'observer le rapport à l'écriture par la saisie de la continuité du topic sur l'ensemble du corpus et contribue à préciser théoriquement la notion utilisée dans un contexte universitaire plurilingue par la mise en évidence des notions telles que le rapport à la langue, le rapport à l'apprentissage, et celle de passage entre les langues.

  • Lachaud, M. - H. Contribution à la formation à l'écrit en milieu professionnel. Le cas des métiers de la propreté (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00683132
    Résumé : Cette étude s'intéresse à la formation linguistique des salariés de premier niveau de qualification. Des travaux de recherche montrent que la part langagière occupe une place importante dans l'activité professionnelle des employés, y compris des moins qualifiés. Des formations dites ' de base ' sont mises en place depuis ces dernières décennies afin de procurer aux personnels qui ne les maîtriseraient pas, les compétences langagières utiles à l'exercice de leur activité professionnelle. Nous nous sommes interrogée sur ces formations. Sont-elles adaptées aux besoins des employés ? Répondent-elles à leurs demandes et à leurs besoins réels ? L'étude entreprise a eu pour but de comprendre comment ces employés utilisent leurs compétences langagières sur leur lieu de travail. Elle repose sur l'hypothèse que dans la formation des adultes, la question du langage au travail doit être élargie à la littéracie et plus particulièrement, à la raison graphique. Les métiers, comme celui d'agent de nettoyage, où la gestion du temps et de l'espace sont des éléments essentiels, constituent un cas intéressant. Les horaires particuliers, la durée de l'intervention et la présence des usagers nécessitent une gestion efficace du temps et de l'espace. Des stratégies spontanées issues de l'expérience sont mises en œuvre par ces employés pour être plus efficaces dans leur activité professionnelle et rendre le travail moins pénible. Les observations de terrain menées dans cette recherche, inspirées de l'ethnologie, montrent que ces travailleurs utilisent effectivement des ' tactiques ' au sens de M. de Certeau (1990). Mais ces manières de faire sont des compétences ignorées et non valorisées, ni par les employeurs ni par les formateurs. Ainsi cette recherche contribue à une meilleure connaissance du milieu professionnel et permet de proposer des pistes pour des formations linguistiques qui prendraient en considération leurs acquis. En effet, les résultats informent sur la place du langage dans l'activité de nettoyage ainsi que sur ce que l'on peut qualifier de logique au travail : mise au jour de manières de faire, d'astuces et de compétences ignorées ou masquées, pourtant essentielles à l'organisation du travail, notamment dans la gestion de l'espace et du temps.
  • Rehaili, D. La construction du sens lors de la lecture en français : une démarche du questionnement. Le cas des lycéens algériens (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.

  • Salam, P. - L. Apports d'un projet d'échange en ligne à la formation en didactique du français langue étrangère (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00613906
    Résumé : Cette recherche a pour objet l'intégration des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) dans la didactique du Français Langue Étrangère (FLE) en général et dans la formation initiale des enseignants de manière spécifique. Notre cadre conceptuel, résolument pluridisciplinaire, fait appel à des bases théoriques en didactique des langues, en analyse des interactions, en formation des adultes et en technologies pédagogiques. L'objectif général de la recherche consiste à mieux comprendre le fonctionnement d'une approche active pour la formation aux TIC de futurs enseignants en didactique du FLE et à en évaluer les apports en termes de compétences professionnelles. Nos analyses se déclinent en trois points : le premier consiste à examiner comment les étudiants s'organisent pour concevoir des tâches en ligne et à analyser les activités produites ; le deuxième a pour but d'identifier la construction d'une relation pédagogique en ligne et la pratique de la fonction de tuteur ; le troisième vise à déterminer le rôle de l'enseignante partenaire dans la formation des étudiants. Les résultats obtenus pour chaque objectif spécifique nous ont permis d'établir le référentiel de compétences acquises suite à la participation au projet. Cette étude a deux visées complémentaires : descriptive et praxéologique. En effet, la description nous permet de réaliser une modélisation de certaines variables de ce projet. Nous pointons divers facteurs d'efficacité en ce qui concerne la formation des enseignants aux TICE et l'utilisation de celles-ci dans la didactique des langues. Ces éléments nous permettront, par la suite, de mettre en place des recherches-actions.

  • Vorger, C. Poétique du slam : de la scène à l'école. : Néologie, néostyles et créativité lexicale (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00746972
    Résumé : Né à Chicago dans les années 80, le slam apparaît désormais comme un phénomène poétique majeur en France où il tend à être médiatisé et emblématisé par Grand Corps Malade. Au-delà de l'effet de mode et d'un mot dont le sens original - le plus souvent ignoré - mérite assurément d'être explicité, c'est un slam aux contours mouvants, un objet poétique non identifié, qui constitue l'objet de cette thèse. S'il s'avère donc nécessaire de cerner ses points d'ancrage (traditions de poésie orale, relations avec la chanson, le rap), notre propos vise à explorer les enjeux du slam et sa portée en termes néopoétique, néologique et didactique. Il se définit comme poésie orale-aurale, vocale et vivante, et c'est précisément dans le dispositif - les dispositifs - qui le fondent plus que dans les formes très variées qu'il peut revêtir que réside son essence. D'après son fondateur, le slam est ' intégrateur ' et vise une démocratisation de la poésie. En tant que tel, il est ouvert (alors même que le sens premier du verbe to slam peut être traduit par ' claquer la porte ') à une langue actuelle, appréhendée dans toutes ses dimensions et variations (inter et interlinguales). Le slam fait feu de tous lieux, de tous mots, et les slameurs aiment à jouer avec une langue plurielle : démarche colludique dans laquelle ils impliquent un public prêt à entrer dans cette danse avec les mots. A travers ce nouveau positionnement d'auteur-animateur, le slameur se fait tribun et œuvre en faveur d'une libération du verbe susceptible d'ouvrir de nouveaux horizons lexicaux : de fait, la néologie prolifère autour et au cœur du slam. Notre étude en détaille les formes (matrices lexicogéniques) et les fonctions dans un tel contexte. Afin de mettre en lumière les traits d'une poétique en devenir, nous avons approfondi l'œuvre de trois slameurs (Mots Paumés, Souleymane Diamanka, Grand Corps Malade) et proposé comme clé d'analyse le concept de néostyle visant à rendre compte de l'importance de la néologie et de la façon originale dont elle est stylisée/poétisée dans le slam. Il s'agit de mettre en relation la linguistique et la poétique autour de cet objet avant d'en aborder les enjeux didactiques. Partant du constat de l'intégration récente du slam dans les programmes et manuels scolaires, nous interrogeons les modalités et les objectifs de cette didactisation naissante et développons - après l'avoir expérimenté - son potentiel en matière de créativité. S'il tend à être considéré comme un outil d'apprentissage, il peut aussi constituer un objet d'étude à part entière et son exploitation doit intégrer cette dialectique. Menés dans des contextes et avec des publics diversifiés - en quoi le slam est aussi potentiellement ' intégrateur ' - les ateliers slam sont porteurs d'un double enjeu de renouvellement des pratiques autour de la poésie et d'un renouement avec des pratiques dites ' traditionnelles ' dont il est susceptible de réactiver l'intérêt. Dès lors que les slameurs assument un rôle de passeurs, il peut enfin représenter une passerelle vers la poésie classique ou vers d'autres pratiques artistiques.
--- Exporter la sélection au format

2010

  • Audo Gianotti, S. Un écrivain américain de langue française : Julien Green (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Bassil Grappe, I. Conception et évaluation d'une formation de formateurs au français sur objectifs spécifiques à partir d'une approche sociolinguistique (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Bellouche, A. Plurilinguismes et français précoce en Algérie : le cas des élèves de Bgayet/Béjaia/Bougie (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.

  • Combe Celik, C. Pratiques discursives dans une formation en ligne à la didactique du français langue étrangère : une analyse de la communication pédagogique asynchrone. (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00508363
    Résumé : Cette recherche a pour objet la communication pédagogique via Internet qui a eu lieu dans le cadre d'une formation d'enseignants de français langue étrangère entièrement à distance, tout au long de l'année universitaire 2004-2005. Le postulat de départ sur lequel se fonde ce travail est le suivant : contrairement aux formations à distance traditionnelles, les formations en ligne sont censées créer des liens qui pallient en partie l'éloignement physique, ces liens étant de nature à la fois socio-affective et sociocognitive. Dans le premier cas, il s'agit de créer un sentiment de communauté et de rompre ainsi l'isolement de l'étudiant à distance, dans le second d'améliorer la qualité de l'apprentissage à travers les interactions entre les différents membres du groupe. Or, si le rôle de la communication entre les membres est primordial, la communication par média interposé dans un contexte pédagogique ne va de soi ni pour les enseignants-tuteurs, ni pour les apprenants. Quelles pratiques discursives les acteurs mettent-ils en œuvre dans ce nouveau dispositif énonciatif presqu'exclusivement verbal et écrit que sont les formations entièrement en ligne ? Afin d'éclairer cette problématique générale, la recherche s'interroge sur les types de tâches qui suscitent la participation et facilitent l'interactivité entre les membres, sur les modalités de rédaction des consignes en ligne, sur les différentes pratiques tutorales tout au long du suivi et sur la constitution d'une communauté en ligne d'apprentissage. La méthode s'appuie sur la triangulation des données. Aux échanges en ligne du corpus d'étude est appliquée une analyse de discours, qui permet de repérer aussi bien les phénomènes d'ordre socio-affectif que ceux d'ordre sociocognitif. Des entretiens et des questionnaires viennent éclairer l'analyse du vécu et du ressenti des différents acteurs dans les phases d'interprétation. Ce travail tente donc à travers la description d'un cas de communication pédagogique asynchrone de mieux comprendre les différentes pratiques, principalement discursives, des acteurs d'une formation en ligne.

  • Costa, J. Revitalisation linguistique : Discours, mythes et idéologies. Une approche critique de mouvements de revitalisation en Provence et en Écosse (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00625691
    Résumé : Ce travail de thèse cherche à explorer quelques aspects théoriques et pratiques des phénomènes de revitalisation linguistique (RL), un champ de recherche émergent au sujet duquel on a pu noter un manque de conceptualisation. Notre approche de la question est à la fois sociolinguistique et anthropologique, et découle d'un travail de terrain en Provence et en Écosse, où le provençal (ou l'occitan) et l'écossais (Scots) sont présentés comme des langues en danger. Cette thèse, dans laquelle nous considérons la RL comme un phénomène social se produisant dans des contextes de contact culturel, est organisée en trois parties : La première partie explore la manière dont la question de la RL a émergé des travaux sur la mort des langues en linguistique descriptive, mais aussi à partir de travaux sociolinguistiques et anthropologiques. Nous examinons ensuite la manière dont la RL est conceptualisée dans la littérature scientifique. Cette partie aboutit à la conclusion que si la plupart des travaux existants se sont focalisés sur les langues, des analyses en termes d'acteurs sociaux seraient nécessaires à une meilleure compréhension d'un phénomène désormais global. La seconde partie propose un modèle théorique de description et d'analyse de certains aspects des mouvements de RL. Elle associe ces mouvements avec un ensemble de phénomènes plus large, les mouvements de revitalisation culturelle, pour lesquels il existe une tradition de recherche déjà ancienne dans l'anthropologie américaine. Nous complétons ces théories par l'usage de deux notions supplémentaires, mythes et idéologies. La troisième partie met à l'épreuve ce modèle théorique afin de proposer une description et une analyse de quelques dimensions de mouvements de RL en Provence et en Écosse, à travers le discours de quatre catégories d'acteurs sociaux : experts, activistes, locuteurs ordinaires et élèves. Nous étudions également la manière dont les discours circulent dans deux écoles, qui représentent des sites de RL où des ordres de discours rencontrent des pratiques sociales. En conclusion, nous suggérons des liens entre les travaux sur la RL et les études de la mondialisation. On peut en effet voir les mouvements de RL actuels comme représentant des manières de réagir face à l'incertitude causée par l'émergence d'un monde de plus en plus globalisé.
  • Kunene, R. A comparative study of the development of multimodal narratives in french and zulu children and adults (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
    Résumé : When children's language abilities develop, so does their use of co-speech gesture. We tested this hypothesis by studying oral narratives produced by French and Zulu children and adults. Eighty two : 46 Zulu and 36 French participants were asked to watch a Tom and Jerry cartoon and then tell the story to the experimenter. All narratives were videotaped, and subsequently transcribed and annotated for language and gesture using the gesture coding manual on ELAN software. The results showed a strong effect of age on language complexity, discourse construction and gesture for both languages confirming that the development of speech and gesture are a part of the same language process; one cannot study speech without studying gesture if we aim at understanding the complete communicative act. Zulu oral narratives were longer and accompanied with more co-speech gestures than the French narratives due to the difference of perception of the task, the French gave brief, summaries of the narratives, whilst the Zulu gave detailed narratives in line with the norms of orature, confirming that language and culture do have an influence on discourse construction. This developmental shift towards more complex narratives through words and gestures as well as the effect of language and culture is discussed in terms of its theoretical implications in the study of gesture and discourse development.
  • Mckim, K. Sites Internet : approches par les tâches et apprentissage du lexique en langue étrangère (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Nguyen, T. T. Interactions verbales dans la formation initiale des enseignants de français au Vietnam (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
    Résumé : S'inscrivant dans le champ de la formation des enseignants, notre étude, centrée sur l'oral, tente de repérer d'abord quels savoirs sont requis et quels besoins se révèlent sur le terrain pour la constitution des compétences de communication professionnelles exigées des étudiants futurs enseignants de Français Langue Étrangère au Viet Nam ; ensuite de savoir dans quelle mesure la formation actuelle à l'Université de Pédagogie satisfait ou pas ces besoins ; puis de mener une expérimentation d'analyse des pratiques (AP), conçue comme un lien entre formation linguistique et formation professionnelle. Pour ce faire, nous avons choisi d'analyser des interactions verbales en classe de langue, d'analyser des discours des formateurs sur leurs propres pratiques et l'évaluation des compétences langagières et professionnelles de leurs étudiants, d'étudier les pratiques langagières des étudiants lors de leurs stages à l'école secondaire. Ces indispensables investigations nous ont permis de mettre au jour le besoin d'une grande palette communicative et interactionnelle, centrée sur les actes de langage professionnels, chez l'enseignant dans sa classe. Ce besoin peut être satisfait peu à peu à travers les séances d’AP, que nous avons expérimentées à titre d'innovation, qui ouvrent sans doute un espace de construction identitaire professionnelle qui pourrait être adéquate pour développer les diverses compétences d'un enseignant de langue, particulièrement dans un contexte asiatique. Cette recherche ouvre donc la voie à une perspective didactique professionnelle, qui permettra de perfectionner au moins la formation professionnalisante de futurs enseignants de langues à l'Université de Pédagogie de Ho Chi Minh-Ville, Viet Nam.
  • Penilla, F. Learning a foreign language with collaborative web-based task : processes and performances (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Sahli, F. Statut, pratiques et enseignement des langues en Algérie: une enquête en milieu scolaire (collège, lycée, université) (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Wang, L. - Y. Acquisition de l’imparfait et du passé composé en français par les apprenants sinophones à Taïwan (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
  • Watt, L. - M. L'apprentissage du français langue étrangère en milieu multilingue sud-africain : représentations, motivations et stratégies d'étudiants du supérieur (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble.
--- Exporter la sélection au format