|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

kazuko Ushiyama


Enseignant-Chercheur Contractuel

Coordonnées personnelles

Mail : kazuko.ushiyama@u-grenoble3.fr

Téléphone : 04 76 82 77 23 (MLC 009)

Publications

2015



  • Ushiyama, K. 「毎日の日本語」から「ビジネス日本語」へ  B2レベルの口頭発表能力育成のためのカリキュラム作成に向けて From an ‘‘everyday talk’’ to a ‘‘business speech’’ Towards a curriculum to establish an oral presentation competence for B2 level. Dans Japanese Language Education In Europe (Vol. 19, p. 161-166). Présenté à THE 14TH INTERNATIONAL CONFERENCE OF EAJS, THE 14TH INTERNATIONAL CONFERENCE OF EAJS: Association of Japanese Language Teachiers in Europe. Consulté de http://aas.ff.uni-lj.si/eajs
    Résumé : Since the decision of the 2008 Japanese Ministry of Education called "Project of 300,000 foreign students in Japan”, the globalization in the field of Japanese education has extended. The students hoping to find an employment in Japanese or Japanese-affiliated companies is increasing. Therefore, the enrichment of the business Japanese curriculum is expected not only in Japan or in Asia but also in Europe. The aim of this study is to propose a curriculum for a business Japanese Master French students (1) to develop rapidly their presentation ability in formal speech. The main data are their oral presentations in Japanese in their future professional field and the follow-up interviews that the students passed after doing a monitor evaluation for their own presentations. The linguistic level of students can be considered B1 or at the beginning of B2 level of CEFR / JF standard. A formal speech with a formal topic [Cf. CEFR 4.4.1.1] should be slightly difficult for them not only in the application of specific terms of their business fields, but also in the mental stress control to success in their formal speech, that I heard in the follow-up interview of the students. From this remark, I consider that it is important to support the psychological side of the students in formal speech training. Based on my data analysis, I would like to try to do some suggestions for a Japanese business course curriculum for the European students, and more specifically the French students, to raise their presentation and communication skills rather quickly stepping up to a B2 level that is described by CEFR and JF standard. Note: (1) Here, I am talking about the students of Japanese-English major in addition to French, specialized in the field of international marketing, trade and logistic.

2014


  • Ushiyama, K. 「改まった場面における日本語コミュニケーション能力向上に関する考察 - 修士課程一年 学年末の口頭発表を例として -」 How can we help students to develop their Japanese communication skills in a formal situation? -Final oral presentations of 1st year master’s degree students-. Colloque international présenté à Japonais oral en contexte à l'Université Bordeaux III, 4-5 avril, Bordeaux, France. Consulté de http://shochi.free.fr/website/fr/about.html
    Résumé : Key Words: formal situation, communication skills, self-monitor, instruction for B2 level, verbal and non- verbal communication The purpose of this study is to think about what are the Japanese communication skills in a formal situation with a formal topic and how we can help students to acquire them. The data (videos and voice) were corrected at the moment of training and the final oral presentations of 1st year master’s degree students (Japanese-English major in addition to French, specialized in international marketing field) at the end of university year 2013. With these data, I tried to describe their speech performance from three different angles: 1/ use of words and expressions (linguistic a spect), 2/ pronunciation and intonation (phonetic aspect), 3/ gesture and look (non-verbal and cultural aspects). Each student was invited to watch their two oral presentations and evaluate them by their-self with a note taken during the observation. After this observation (self-monitor), I was discuss with each student in an interview to understand what the students really find in theirs speech performances. Since the linguistic level of students at the moment of two presentations can be considered B1 or at the beginning of B2 level of CEFR, the task (a formal speech with a formal topic) should be rather difficult for them. Therefore observing the students’ performance from three analysis angles (linguistic, phonetic and non-verbal communication aspects) and understanding “what they can do / what they cannot do” help us to find some instructions or some pedagogical methods to carry up their oral communication skills towards a good B2 level.

  • Ushiyama, K. 「毎日の日本語」から「ビジネス日本語」へ  B2レベルの口頭発表能力育成のためのカリキュラム作成に向けて From an ‘’everyday talk ‘’ to a ‘’business speech’’ Towards a curriculum to establish an oral presentation competence for B2 level. Congrès international présenté à 2014 EAJS International Conference (EAJS: European Association for Japanese Studies), Ljubljana, Slovénie. Consulté de http://aas.ff.uni-lj.si/eajs http://aas.ff.uni-lj.si/datoteke/eajs/334/bookofabstractseajs2014ljubljana3.pdf (p.585)
    Résumé : Since the decision of the 2008 Japanese Ministry of Education called "Project of 300,000 foreign students in Japan”, the globalization in the field of Japanese education has extended. The students hoping to find an employment in Japanese or Japanese-affiliated companies is increasing. Therefore, the enrichment of the business Japanese curriculum is expected not only in Japan or in Asia but also in Europe. The aim of this study is to propose a curriculum for a business Japanese Master French students (1) to develop rapidly their presentation ability in formal speech. The main data are their oral presentations in Japanese in their future professional field and the follow-up interviews that the students passed after doing a monitor evaluation for their own presentations. The linguistic level of students can be considered B1 or at the beginning of B2 level of CEFR / JF standard. A formal speech with a formal topic [Cf. CEFR 4.4.1.1] should be slightly difficult for them not only in the application of specific terms of their business fields, but also in the mental stress control to success in their formal speech, that I heard in the follow-up interview of the students. From this remark, I consider that it is important to support the psychological side of the students in formal speech training. Based on my data analysis, I would like to try to do some suggestions for a Japanese business course curriculum for the European students, and more specifically the French students, to raise their presentation and communication skills rather quickly stepping up to a B2 level that is described by CEFR and JF standard. Note: (1) Here, I am talking about the students of Japanese-English major in addition to French, specialized in the field of international marketing, trade and logistic.
  • Ushiyama, K. 日本語の条件表現 の学習における難しさ: 「ば・たら・なら・と」   - 初級後半学習者の誤用例からの考察 - Difficultés d’apprentissage de l’expression conditionnelle en japonais : « -ba, -tara, -nara, -to » -Réflexion et analyse à travers les erreurs d’apprenants de niveau faux débutant-. Journée d'étude présenté à Journée d'étude de linguistique japonaise « Analyse des erreurs commises par les étudiants français», Université Paris Diderot - Paris 7.
    Résumé : S’intégrant à un projet de recherche quadriennal de l’Axe 2 du CEJ (Centre des Etudes Japonaise), les « Analyse des erreurs (des apprenants français du japonais) », cette étude souhaite avancer la réflexion sur les causes majeures des erreurs pour employer correctement des expressions conditionnelles telles que « -ba, -tara, -nara, -to ». Pour ce but, nous avons observé deux données recueillies d’une part de côté étudiants de niveau faut débutants dans leurs réponses dans un contrôle continu et l’acceptabilité des phrases portant les 4 formes conditionnelles mentionnées ci-dessus chez des natifs japonais (enseignants de japonais et étudiants japonais en France). Les résultats montrent certaines complexités sémantiques, linguistiques, discursives pour les étudiants qui visent au niveau A2 de CEFR. Sur le plan sémantique par exemple, les 4 formes conditionnelles peuvent décrire un évènement qui peuvent réaliser (hypothèse, condition générale / particulière). Sur le plan linguistique, la possibilité de combinaison de ces 4 formes conditionnelles avec les parties de discours (ici, les verbes, les adjectifs en « i », les adjectifs en « na », les noms) n’est pas toujours identique.

2013

2012

  • Ushiyama, K. 「コミュニケーション言語活動のための語彙習得と運用力育成に関する考察    ― インタビューに見られる日本語学習者 (CEFR/JF スタンダード B1/B1+レベル) の語彙 及び 語彙代替表現の観察と分析を通して ―」 « Réflexions sur l’enseignement et l’acquisition du vocabulaire. Observation et analyse de l’emploi du vocabulaire et de la reformulation d’apprenants de niveau B1/B1+ en CEFR/JF ». Dans Japanese Language Education In Europe (Vol. 16, p. 161-165). Présenté à 13th EAJS (European Association for Japanese Studies) International Conference in Tallinn (Estonia), Tallinn, Estonia.

  • Ushiyama, K. 「B1 レベル学習者の語彙使用の観察と分析 ‐コミュニケーション活動のための語彙習得と指導法の考察に向けて‐」 (« Observation et analyse sur l’emploi du vocabulaire chez les apprenants de Niveau B1 - Réflexions menées sur l’apprentissage et l’enseignement du vocabulaire » (p. 10-13). Consulté de http://yoritomo.arts.kuleuven.be/nl/node/8566

2011

2008

  • Ushiyama, K. 「日本人の議論の展開と言語表現選択における傾向 . 対照言語・対照修辞学的観点から 」 « Argumentation chez des Japonais : quelques tendances dans la construction de l’argument et dans le choix des expressions linguistiques - Observation et analyse sous l’optique de la linguistique contrastive et de la rhétorique contrastive ». Dans Actes Du 9E Symposium (2007) D’Aje (The Association Of Japanese Language Teachers In Europe) (p. 176-182). Londre.

2006

  • Ushiyama, K. Etude contrastive de modes d’organisation textuelle et discursive chez des étudiants français et japonais - le cas du texte argumentatif (analyse pluridimensionnelle de corpus) (Thèse de doctorat). Université Stendhal-Grenoble 3, Grenoble.
    Résumé : L’hypothèse de notre recherche est qu’il existe des différences dans les modes d’organisation textuelle et discursive entre les membres de différentes communautés, des communautés française et japonaise.  La partie empirique de cette thèse consiste à décrire et à analyser un corpus de compositions argumentatives d’étudiants français et japonais écrites soit dans leur langue d’apprentissage (L2) soit dans leur langue maternelle (L1). Ce corpus a été recueilli entre 1999 et 2005 dans des ateliers d’écriture et des séances expérimentales que nous avons organisés au cours de séjours linguistique d’été et au cours de l’année universitaire. Nous avons traduit le corpus en français avec la méthode de la « double traduction » qui utilise une traduction lexico-grammaticale et une traduction intégrale pour chaque énoncé permettant de rendre accessible des données aux chercheurs français et francophones. Les facteurs d’analyse permettant d’illustrer le mouvement global du texte argumentatif ont été choisis à travers des réflexions interdisciplinaires nourries pendant et après la rédaction de la partie théorique de cette thèse. Neuf champs disciplinaires de référence, notamment la linguistique textuelle, la linguistique de l’énonciation, la pragmatique, et la rhétorique contrastive ont permis de dégager sept facteurs descriptifs du texte argumentatif. Ainsi ont été proposés une grille d’analyse et un « schéma stratifié » en tant qu’outil et matrice descriptifs susceptibles d’illustrer et de faciliter l’observation simultanée de l’ensemble des mouvements textuels et discursifs. Dans cette étude contrastive, nous avons réalisé une description détaillée du corpus et grâce aux corpus supplémentaires (témoignages des étudiants et remarques des enseignants natifs) ainsi qu’aux études précédentes, nous avons été en mesure de dégager, non pas des « caractéristiques » au sens strict du terme, mais des « tendances », « habitudes » ou « préférence ». Des différences et des affinités ont été découvertes en termes de « nationalité », de « langue utilisée » ou de « statut de la langue de production L2/L1 ». En s’appuyant sur ces résultats et sur des études précédentes, quelques propositions didactiques ont été présentées à la fin de cette thèse pour une perspective de recherche. Celles-ci sont basées sur l’« approche comparative » et veulent inviter les deux publics d’apprenants en langue étrangère à découvrir d’autres mouvements textuels et discursifs que ceux « maternels ».

2003


  • Ushiyama, K. Article bilingue français / japonais publié sur le site HAL "Difficulté liée à l’acquisition des expressions de la modalité - le cas de [ ~ n desu] ’’. Journée d'étude présenté à Journée d’étude organisée par CERRA-LEJ (Centre de Recherche Rhône-Alpin sur la Linguistique et l’Enseignement du Japonais) avec le soutien de l’UFR de Langues et de I’ILCEA (Institut des langues et des cultures d’Europe et d’Amérique) de l’Université Stendhal Grenoble 3, Grenoble. Consulté de http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00963673
  • Ushiyama, K. 「日本語とフランス語の間にあるもの -DEUG thème の授業」 « Ce que l’on peut observer entre la langue japonaise et la langue française - réflexion menée à travers les cours de thème en DEUG ». Dans Actes Du 5ème Symposium (2003) De L’Association Des Enseignants De Japonais En France (Vol. 2, p. 173-185). Annecy.

2002

--- Exporter la sélection au format