|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

François Mangenot


Professeur

Curriculum

• Depuis 2012 : chargé de mission TICE et FAD.

• 2008-2012 : vice-président chargé des relations internationales et de la formation à distance.

• Depuis septembre 2004 : professeur à l’université Stendhal-Grenoble 3. Responsable de l’axe « Didactique des langues, recherches en ingénierie éducative » du Lidilem.

• 2007, 2009, 2011, 2013 : Co-initiateur et co-responsable scientifique des colloques EPAL (Echanger pour apprendre en ligne).

• 2004-2011 : membre de la 7ème section du CNU.

• 2001 – 2004 : professeur des universités à l’université de Franche-Comté (profil « Sciences du langage et nouvelles technologies éducatives »). Responsable du DESS « Ingénierie pédagogique dans des dispositifs ouverts et à distance ».

• Novembre 2000 : habilitation à diriger des recherches (Apports des systèmes informatiques à l’apprentissage des langues : une perspective linguistique) soutenue à l’université Lyon 2.

• 1998 - 2001 : maître de conférences en sciences du langage à l’université Stendhal-Grenoble 3. De 1999 à 2001, responsable du département de français langue étrangère. Nombreuses missions d’expertise à l’étranger. Lancement du projet « Campus numérique FLE », retenu et subventionné par le Ministère de l’éducation et consistant à proposer un cursus universitaire de FLE via Internet.

• 1995 - 2005 : membre de l’Equipe d’Accueil EA2534 Plurilinguisme et apprentissages (volet 2 : « Analyse et usages des supports multimédias ») à l’Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines (équipe dirigée par Daniel Coste), puis de l’UMR 5191 ICAR (Lyon).

• 1993-1998 : formateur en didactique des langues et en français à l’IUFM de Lyon. Création d’une équipe de recherche « Informatique et production écrite » (1995-1998).

• Juin 1995 : doctorat en sciences du langage (Paris X) : Aides logicielles pour apprentis-scripteurs en langue maternelle et en langues étrangères. Thèse publiée.

• De 1979 à 1993 : enseignant de FLE à Vienne (Autriche), lecteur-attaché linguistique à Belgrade, attaché linguistique à Turin.

• 1979 : DEA de linguistique et didactique des langues (Grenoble).

• 1978 : CAPES de lettres modernes.

Coordonnées personnelles

Mail : francois.mangenot@u-grenoble3.fr

Publications

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

  • Mangenot, F. Formations hybrides utilisant Internet : l’importance du scénario de communication. Dans Atti Del Seminario Nazionale Lend, Lingua E Nuova Didattica 3/2008 (p. 78-88). Présenté à Anno XXXVII.

  • Mangenot, F. Un nouvel objet pour la didactique du français : l'’analyse des échanges en ligne. Dans (p. 607-613). Présenté à Congrès Mondial de Linguistique Française (9-12 juillet 2008), Paris. Consulté de http://www.linguistiquefrancaise.org/articles/cmlf/abs/2008/01/cmlf08317/cmlf08317.html
  • Mangenot, F. L’apport des échanges par Internet à une approche communicative de l’apprentissage des langues-cultures. Dans R. Bizarro (éD.), Ensinar E Aprender Linguas E Culturas Estrangeiras Hoje : Que Perspectivas ? (p. 53-67). Porto: AREAL Editores.
  • Mangenot, F. La question du scénario de communication dans les interactions pédagogiques en ligne. Dans M. Sidir, E. Baron, & G. - L. Bruillard (éD.), JournEs Communication Et Apprentissage Instrument En RSeaux (p. 13-26). Présenté à Jocair 2008, Paris: Hermès, Lavoisier.

  • Mangenot, F., & Tanaka, S. Les coordonnateurs comme médiateurs entre deux cultures dans les interactions en ligne : le cas d'un échange franco-japonais. Alsic (Apprentissage Des Langues Et Systmes D'information Et De Communication, 11(1), 33-59. Consulté de http://alsic.revues.org/472
    Résumé : Analysant une expérience de trois mois qui a mis en relation via Internet, en mode essentiellement asynchrone, soixante étudiants japonais apprenant le français avec neuf étudiants de master 2 de FLE en France, futurs enseignants, cet article décrit le rôle joué par l'enseignante japonaise et par l'enseignant français (coordonnateurs du projet) pour que les échanges se déroulent de manière satisfaisante, aussi bien au plan de l'assiduité qu'à celui de la communication interculturelle. L'écart entre les deux cultures en présence, notamment en ce qui concerne la culture d'apprentissage, constituait un véritable défi : l'article montre comment certains écueils ont pu être surmontés et tente de modéliser les solutions adoptées. Après un cadrage théorique qui rappelle certaines difficultés de la communication interculturelle et de la télécollaboration, il aborde trois dimensions importantes des échanges en ligne, en mettant l'accent sur le rôle joué par les coordonnateurs : la recherche d'une participation régulière, la présentation réciproque d'éléments culturels concrets par les étudiants, la gestion des positionnements et de la dimension socio-affective des échanges.

2007

  • Les échanges exolingues via Internet : nouveau terrain d’exploration en didactique des langues. Les échanges exolingues via Internet : nouveau terrain d’exploration en didactique des langues. (C. Degache & F. Mangenot, éD.)Lidil (Revue De Linguistique Et De Didactique Des Langues), (36), 5-22.

  • Echanges exolingues via Internet et appropriation des langues-cultures. Echanges exolingues via Internet et appropriation des langues-cultures. (C. Degache & F. Mangenot, éD.)Lidil (Revue De Linguistique Et De Didactique Des Langues), (36), 220. Consulté de http://lidil.revues.org/index2373.html
    Résumé : Les dispositifs ou environnements d’apprentissage sur Internet permettant à des groupes d’apprenants de développer des compétences en langues étrangères au moyen d’échanges en réseauavec des groupes d’apprenants alloglottes distants se sont multipliés depuis une dizaine d’années. Le projet eTandem, auquel fait écho ici même l’article de Lewis et Stickler, a ouvert la voie en rendant son serveur accessible aux groupes constitués. D’autres projets de « télécollaboration » ou d’« apprentissage en r

  • Develotte, C., & Mangenot, F. Discontinuités didactiques et langagières au sein d'un dispositif pédagogique en ligne. (I. Pierozak, éD.)Glottopol, (10), 127-144. Consulté de http://www.univ-rouen.fr/dyalang/glottopol/telecharger/numero_10/gpl10_09develotte.pdf
  • Develotte, C., Mangenot, F., & Zourou, K. Learning to teach on-line : "le français en première ligne" project. Dans R. O'Dowd (éD.), Online Intercultural Exchange (p. 276-280). Clevedon, Buffalo, Toronto: Multilingual Matters.

  • Actes du 1er colloque international EPAL2007 (outils, tâches, interactions, multimodalité, corpus). Actes du 1er colloque international EPAL2007 (outils, tâches, interactions, multimodalité, corpus). (M. - N. Lamy, F. Mangenot, & E. Nissen, éD.). Grenoble. Consulté de http://w3.u-grenoble3.fr/epal/actes.htm
  • Mangenot, F. Seize ans de recherches en apprentissage des langues assisté par ordinateur. Dans Plurilinguisme Et Apprentissages, MLanges Daniel Coste (p. 313-322). Lyon: ENS Lettres et sciences humaines.
  • Mangenot, F. Analyser les interactions pédagogiques en ligne, pourquoi, comment ? Dans J. Gerbault (éD.), La Langue Du Cyberespace : De La Diversit Aux Normes (p. 105-120). Paris: L’Harmattan.

  • Mangenot, F., & Zourou, K. Pratiques tutorales correctives via Internet : le cas du français en première ligne. Alsic (Apprentissage Des Langues Et Systmes D'information Et De Communication), 10(1), 65-99. Consulté de http://alsic.revues.org/650
    Résumé : Dans le cadre d'un projet de télécollaboration, des étudiants en master professionnel FLE ont encadré à distance des apprenants de français espagnols. Cet encadrement a consisté à concevoir des tâches, à accompagner la réalisation de ces tâches à travers des plateformes de formation en ligne et plus largement à communiquer (de manière asynchrone) avec les étudiants distants. Les tâches demandant le plus souvent une production ouverte, tantôt écrite, tantôt orale, l'un des problèmes auxquels ont été confrontés les futurs enseignants de FLE est celui de la correction des énoncés produits : c'est à cette dimension évaluative de la communication médiatisée, qui constitue une forme d'aide (humaine) à l'apprentissage, que s'intéresse cet article. La question sous-jacente est celle de la spécificité d'une relation à la fois instrumentée, en mode asynchrone et entièrement à distance quant à ce problème de l'évaluation des productions langagières.

  • Mangenot, F., & Zourou, K. Susciter le dialogue interculturel en ligne : rôle et limites des tâches. Lidil (Revue De Linguistique Et De Didactique Des Langues), (36), 43-67. Consulté de http://lidil.revues.org/index2413.html
    Résumé : Dans cet article, nous aborderons le rôle et les limites des tâches pour susciter et soutenir le dialogue interculturel entre groupes alloglottes à distance. Cette problématique nous amène à formuler les questions suivantes : en quoi les tâches proposées favorisent (ou inhibent-elles, au contraire) les échanges interculturels ? Quels types d’interactions permettent de forger la compétence interculturelle en ligne ? Comment scénariser ce type de situations dans le cadre de l’apprentissage d’une langue étrangère via Internet ? L’analyse de quelques échanges s’étant produits au sein d’un projet mettant en relation des groupes allophones, « le français en (première) ligne », apportera des éléments de réponse à cette problématique peu documentée jusqu’à présent.
  • Soubrié, T. Images de soi dans un blog professionnel d'enseignants stagiaires. Dans M. - N. Lamy, F. Mangenot, & E. Nissen (éD.), . Présenté à 1ère édition du colloque international EPAL, 7-9 juin, Grenoble.

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1993

--- Exporter la sélection au format