|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Marielle Rispail


Professeur

Rattachement : CEDICLEC - Université Jean Monnet - Saint-Etienne

Coordonnées personnelles

Mail : Rispail.marielle1@orange.fr

Publications

2014


  • Mugnier, S. (2014). L'enseignement des langues auprès des enfants sourds : comment sortir d'un bilinguisme institutionnel pour un plurilinguisme de terrain. Dans J. - F. de Pietro & M. Rispail (éD.), L'enseignement Du FranAis à L'heure Du Plurilinguisme (p. 143-160). Namur: PU de Namur.
    Résumé : La langue française s'enseigne dans des contextes sociaux, culturels, économiques, sociolinguistiques divers, notamment du point de vue des langues qui "cohabitent" avec elle dans l'environnement d'enseignement : langues vernaculaires (sous diverses appellations locales : dialectes, patois, langues régionales.), variétés du français en usage, langues "voisines" dans les régions frontières, langues liées à l'immigration et aux diasporas, langues de diffusion internationale. L'enseignement est-il pour autant influencé par ces différences contextuelles ? Et, si oui, en quoi est-il modifié, au niveau des contenus, des méthodes, de ses finalités mêmes ? Comment la formation est-elle repensée pour préparer les futurs enseignants ? Et comment les acteurs eux-mêmes -décideurs, enseignants, élèves. - le vivent-ils, le ressentent-ils ? Qu'en disent-ils ?De la Nouvelle-Calédonie au Canada, de Bruxelles à Alger, de classes incluant des migrants à d'autres intégrant des enfants sourds, cet ouvrage tente de répondre à ces questions à travers plusieurs situations illustrant les liens, nombreux, entre les modalités d'enseignement / apprentissage du français et les contextes sociaux dans lesquels il s'inscrit. Il met en évidence diverses orientations, diverses manières de prendre (ou pas) en compte les éléments contextuels et, en particulier, la pluralité (socio)linguistique et culturelle qui caractérise la plupart d'entre eux.

2007

2005

  • Frier, C., Grossmann, F., & Pons-Desoutter, M. (2005). Lecture familiale et facteurs socio-affectifs d'hétérogénéité. Dans C. Barré-de Miniac, C. Brissaud, & M. Rispail (éD.), La LittRacie: Conceptions ThOriques Et Pratiques D'enseignement De La Lecture-éCriture (p. 247-261). Paris: L'Harmattan.

  • Halté, J. - F., & Rispail, M. (2005). L'oral dans la classe: compétences, enseignement, activités. Editions L'Harmattan.
    Résumé : Parole, oral, langue, langage - tout le monde en parle. Et l'école dans tout ça ? Que peut-on faire à l'école ? Comment s'y développe la parole des enfants ? Dans quels rapports avec la parole hors l'école ? Et surtout de quelle marge de manœuvre dispose l'enseignant qui veut " enseigner l'oral " ? Les textes réunis ici, foin de tout semblant de consensus, tentent d'aborder ces questions et de faire le point sur la recherche en didactique de l'oral, ou peut-être des pratiques langagières - option défendue en filigrane à travers l'ouvrage. L'entrée retenue est celle des interactions verbales dans la classe et de leur observation, fil rouge qui guide la lecture à travers des réflexions variées sur les activités engagées, les compétences poursuivies, les analyses proposées. Tant il est vrai que toute recherche en didactique part de la classe et revient à la classe.

  • Colletta, J. - M., Lachnitt, C., & Simon, J. - P. (2005). Les conduites explicatives orales à l’école maternelle. Dans J. - F. Halté & M. Rispail (éD.), L'oral Dans La Classe: CompTences, Enseignement, ActivitS (p. 137-151). Editions L'Harmattan.
    Résumé : Parole, oral, langue, langage - tout le monde en parle. Et l'école dans tout ça ? Que peut-on faire à l'école ? Comment s'y développe la parole des enfants ? Dans quels rapports avec la parole hors l'école ? Et surtout de quelle marge de manœuvre dispose l'enseignant qui veut " enseigner l'oral " ? Les textes réunis ici, foin de tout semblant de consensus, tentent d'aborder ces questions et de faire le point sur la recherche en didactique de l'oral, ou peut-être des pratiques langagières - option défendue en filigrane à travers l'ouvrage. L'entrée retenue est celle des interactions verbales dans la classe et de leur observation, fil rouge qui guide la lecture à travers des réflexions variées sur les activités engagées, les compétences poursuivies, les analyses proposées. Tant il est vrai que toute recherche en didactique part de la classe et revient à la classe.
  • Le Manchec, C., & Totereau, C. (2005). Les grilles d'observation du langage au cycle 1 : enjeux pour la formation. Dans J. - F. Halté & M. Rispail (éD.), L'oral Dans La Classe, CompTences, Enseignement, ActivitS. L'Harmattan.

2004

2003

1995

--- Exporter la sélection au format