|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Kátia Bernardon de Oliveira


Maître de conférences

Coordonnées personnelles

Mail : katia.bernardon@u-grenoble3.fr

Publications

2016


  • Bernardon de Oliveira, K., & Erazo-Munoz, A. CERTIFICADOS DE LENGUAS EXTRANJERAS: EL CLES COMO PROPUESTA DE MUTUALIZACIÓN EN LA ENSEÑANZA SUPERIOR. Congrès international présenté à CIPLOM -III COngresso Internacional de Professores de Lpinguas oficias do MERCOSUL, Florianópolis, Brésil. Consulté de http://iiiciplomeaplom.webnode.com/apresentacao-presentacion/?utm_source=copy&utm_medium=paste&utm_campaign=copypaste&utm_content=http%3A%2F%2Fiiiciplomeaplom.webnode.com%2Fapresentacao-presentacion%2F
    Résumé : Teniendo en cuenta el papel fundamental de la enseñanza/aprendizaje de las lenguas extranjeras dentro del espacio de construcción y divulgación del conocimiento en el ámbito universitario así como en la movilidad profesional y académica, nos proponemos presentar, dentro del marco del III CIPLOM y EAPLOM 2016 una propuesta de certificación de lenguas extranjeras basado en el principio de mutualización entre los establecimientos de Educación Superior. Se trata del Certificado de Lenguas de la Enseñanza Superior (CLES), una evaluación de lenguas acreditada por el Ministerio de Educación Superior de Francia que desde 2013 es coordinado por la Universidad de Grenoble Alpes, en la que participan, para su preparación, concepción y aplicación, igualmente, todas las universidades francesas. Ahora bien, como parte activa de este proyecto (conceptoras y evaluadoras) presentamos, por un lado, los aspectos didácticos y lingüísticos del CLES, partiendo de los principios teóricos, para mostrar las etapas prácticas de la concepción y aplicación y nos centramos en describir las cinco competencias evaluadas, los niveles y las características y la posibilidad de evaluación por medio de escenarios didácticos. Por el otro, pretendemos llevar a cabo una reflexión sobre las potencialidades del principio de mutualización, dentro de tipo de iniciativas, con el fin de promover la movilidad profesional y académica dentro de una dinámica de coherencia y participación, ya que todas las instituciones de educación superior cumplen un papel activo tanto en su concepción como en su aplicación posibilitando así a los participantes la obtención de un certificado de lenguas gratuito y válido en todas las instituciones. Consideramos que este tipo de iniciativas dentro de espacios de integración regional y movilidad como el que propone el MERCOSUR y, específicamente, el Mercosur Educativo puede ser una posible respuesta a la situación actual observada en la mayoría de los países miembros, en los que las pruebas de evaluación lingüística y de ingreso a las universidades son sumamente diversas y muchas de ellas pagas. En este orden de ideas, y a pesar de encontrarnos frente a un ejemplo europeo, creemos que involucrar a las instituciones públicas en los procesos de acreditación y certificación lingüísticas contribuiría a fomentar el desarrollo de políticas educativas más democráticas e inclusivas, que incentiven una participación colectiva y la construcción conjunta en torno al tema de la enseñanza y el aprendizaje de las lenguas y, por ende, la promoción del plurilingüismo.

  • Bernardon de Oliveira, K., & Pandim, G. Idéologie et traduction littéraire en portugais. Dans IdOlogie Et Traductologie (p. 233). Paris: L'Harmathan.

2015


  • Bernardon de Oliveira, K. Onde vs. Aonde : la valeur grammaticale de la préposition a. Sofia, Bulgarie. Consulté de https://sites.google.com/site/ciersofia2015/
    Résumé : Le pronom relatif portugais onde est une fusion entre la préposition em et le pronom relatif que. On constate ainsi que ce mot est le résultat d’une évolution linguistique et par conséquent, un phénomène de grammaticalisation. Outre l’évolution, nous avons un phénomène de variation entre ces deux formes. Cette variation n’est pas restreinte à la décomposition de onde ; sa classification morpho-syntaxique varie également : dans des grammaires, on le trouve répertorié comme étant un pronom relatif ; alors que dans des dictionnaires, il apparait dans la catégorie d’adverbe (adverbe relatif). Par ailleurs, le mot onde semble faire partie d’un deuxième phénomène de variation ; celui avec la forme aonde. Notre hypothèse empirique est que les locuteurs du portugais, norme brésilienne, ne perçoivent pas, surtout dans l’oralité, la présence de la préposition a ajoutée au pronom. Notre objectif est de vérifier l’usage de la variable onde. Il sera donc question ici de vérifier si la préposition a est vraiment porteuse de valeur grammaticale dans la composition aonde, ou s’il s’agit simplement d’un phénomène de variation phonétique. Nous chercherons également l’impact de la parole dans le registre écrit, ce qui indique un mélange entre les niveaux morpho-syntaxique et phonétique dans l’évolution linguistique. Notre méthodologie comporte, dans un premier temps, la lecture des dictionnaires et des grammaires en portugais à propos du pronom onde et ses possibles altérations et combinaisons. Ensuite, nous nous proposons de faire une analyse des exemples présents dans ces grammaires, et d’autres pris des textes anciens (du XVII au XIX siècles). Ces données nous montrent que la variation et l’usage aléatoire d’onde avec et sans la préposition a est présente dans la diachronie ainsi que dans la synchronie du portugais. Cette variation stable nous indique donc un processus de dégrammaticalisation de la préposition a dans ce mot.

  • Bernardon de Oliveira, K., & Garcia, M. Traduire Nelson Rodrigues : le défi de déchiffrer et retranscrire les frontières linguistiques et culturelles cariocas. Séminaire présenté à Ier Séminaire "Frontières, Histoires et Traductions", Strasbourg, France. Consulté de https://roundtown.com/event/12500017/Fronti%C3%A8res-Histoires-et-Traductions-Strasbourg-FR

  • Bernardon de Oliveira, K., Vergara, A., & Magnat, E. Création d’activités numériques : quelles spécificités pour aller vers un effet durable sur la production orale en L2?. Présenté à Congrès APLIUT, Saint-Omer. Consulté de http://apliut.com/wordpress/?page_id=1737
    Résumé : Cet article porte sur la conception d’activités réalisées dans le cadre du projet Innovalangues. Ces activités considèrent l’instrumentalisation du corps, de la voix et de la parole pour laconscientisation, l’entraînement et la production de la langue cible. A partir d’un cadre théorique des pratiques orthophoniques et des exercices thérapeutiques pour des patients adultes présentant des troubles du langage, nous proposons la conception de quelques activités pour le travail de l’oral en langue étrangère. Le numérique, quant à lui, est un support de plus en plus utilisé dans les modalités d’enseignement. La question est toutefois de savoir quelles pourraient être les spécificités d’activités proposées dans un environnement numérique en ligne pour un effet durable du travail de l’oral. À travers certains exemples d’activités numériques, nous proposons une réflexion pour et sur un apprentissage durable, à travers des démarches telles que l’adéquation entre les modalités de traitement de l’information en mémoire et l’action virtuelle de l’apprenant.

2014

2012


  • Bernardon de Oliveira, K. Emprunts et Adaptations: portugais (Brésil et Portugal) et français. Saarbrücken: Editions Universitaires Europeennes.
    Résumé : Ce livre a pour objectif d’expliquer le phénomène des emprunts et leurs adaptations phonologiques. La recherche se fonde sur la consultation du journal brésilien du XIXème siècle ‘A Gazetinha’, où l’on trouve un grand nombre de mots français. Ainsi, nous partons d’un corpus écrit, ce qui nous a conduit à réfléchir sur le rôle de l’orthographe dans le résultat de l’adaptation. Notre recherche dans la littérature sur les emprunts, nous a permis d’isoler deux aspects : les adaptations phonologiques des mots français en portugais et la frontière entre l’étymologie et les emprunts. Ce travail contribue à la description de la langue portugaise et de sa phonologie à partir des processus d’adaptation d’emprunts français, et, en outre, à la description des vocabulaires du portugais européen et du portugais brésilien à partir de leurs dictionnaires étymologiques et monolingues.

2011

2008


  • Bernardon de Oliveira, K. L’Optimality Theory et les adaptations des emprunts français au portugais brésilien. Passages De Paris (Apeb-Fr), (3). Consulté de www.apebfr.org/passagedeparis/editione2008/articles.html
    Résumé : La recherche présentée dans cet article est basée sur une étude sur les adaptations phonologiques des emprunts français au portugais brésilien. Nos hypothèses sont que celles-ci sont faites par rapport aux facteurs extralinguistiques et qu’elles ne suivent pas une seule stratégie. Vu le corpus écrit, pris d’un journal brésilien, l’orthographe constitue un facteur d’importance particulière. Notre méthodologie consiste en une application de la théorie linguistique, l’Optimality Theory, à notre corpus, en partant des transcriptions des mots selon les dictionnaires. Les résultats de cette réalisation démontrent que l’orthographe peut avoir un rôle effectif, mais qu’elle doit être prise en compte avec d’autres facteurs. Ainsi, nous confirmons les possibilités d’adaptations et la non-application d’une seule règle.

2006

2005

2004

Année non précisée

--- Exporter la sélection au format