|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Tatiana Aleksandrova


Maître de conférences

Thématiques de recherche

- Acquisition d’une langue étrangère ou seconde
- Influences translinguistiques chez les personnes bilingues
- Changements linguistiques en langue maternelle sous l’influence d’une langue seconde
- Expression des relations temporelles et spatiales
- Analyse de discours d’apprenants d’une langue étrangère ou seconde

Coordonnées personnelles

Mail : tatiana.aleksandrova@u-grenoble3.fr

Publications

2016


  • Aleksandrova, T. Etude des influences réciproques d’une langue première (L1) sur la production du discours en langue seconde (L2) et d’une L2 sur la production du discours en L1 par des bilingues tardifs russes/français : choix du cadre d’analyse. Dans Afla-Actes Du Colloque Crela. Présenté à CRELA, Nancy, France. Consulté de www.afla-asso.org
    Résumé : Cet article montre l'utilisation d'un cadre d'analyse unique pour la description de deux phénomènes distincts: l'acquisition d'une langue seconde et l'attirition de la langue maternelle. Grâce à ce choix méthodologique, nous arrivons à fournir des résultats comparables et complémentaires en ce qui concerne la description de la compétence langagière de bilingues en deux langues, alors que traditionnellement ces deux phénomènes sont traités séparément avec l'utlisation des méthodologies différentes.

2015

2014

2013

2012


  • Aleksandrova, T. Référence aux procès dans les récits de quasi-bilingues russes/français. Cognitextes, 8. Consulté de http://cognitextes.revues.org


  • Aleksandrova, T. Construction de récits et encodage de procès par des bilingues russes/français. Corela. Cognition, ReprSentation, Langage, (HS-11). doi:10.4000/corela.2357
    Résumé : Notre étude s’intéresse aux productions en français (L2) et en russe (L1) de quasi-bilingues russes/français. D’un côté, leur discours en deuxième langue nous paraît intéressant en raison des divergences par rapport aux productions des francophones natifs dans la manière de présenter les informations. En effet, plusieurs études comparatives dans le domaine de l’acquisition des langues montrent que les apprenants, même de niveaux très avancés, organisent le discours en L2 de façon différente que les natifs (Lambert, 2006). De l’autre côté, les productions des quasi-bilingues en première langue ne sont pas identiques à celles de russophones monolingues. Nous essaierons de démontrer ces influences linguistiques à travers les productions orales de type narratif dans les deux langues.

  • Aleksandrova, T. Reference to Entities in Fictional Narratives of Russian/French Quasi-Bilinguals. Dans M. Watorek-Adorno, S. Benazzo, & M. Hickmann (éD.), Comparative Perspectives On Language Acquisition: A Tribute To Clive Perdue. Bristol, Royaume-Uni: Multilingual Matters.

2011

2010

2009

--- Exporter la sélection au format