|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Marie-Paule Jacques


Maître de conférences

Rattachement : ESPE

Pour m’écrire : marie-paule.jacques AT univ-grenoble-alpes.fr

Curriculum

Vie professionnelle

2010-  : Maitre de conférences, ESPE Grenoble, Université Grenoble Alpes
2007-2010  : Maitre de conférences, Département d’Informatique / UFR LSHA, Université Strasbourg
2006-2007  : Contrat Post-doctoral, LIPN, Université Paris 13
2005-2006  : Contrat Post-doctoral, IRIT, Université Paul Sabatier & Chargée d’enseignement vacataire, Département de Sciences du langage, Université Toulouse le Mirail
2004-2005  : ATER, Département de Sciences du langage, Université Toulouse le Mirail
2003-2004  : Assistante de recherche, ERSS, CNRS et Université Toulouse le Mirail & Chargée d’enseignement vacataire, Département de Sciences du langage, Université Toulouse le Mirail
2002-2003  : ATER, Département de Sciences du langage, Université Toulouse le Mirail
1998-2002  : Chargée d’enseignement vacataire, Département de Sciences du langage, Université Toulouse le Mirail


Formation

2003 Doctorat de Sciences du Langage, Université Toulouse Le Mirail
Thèse : Approche en discours de la réduction des termes complexes dans les textes spécialisés
soutenue à l’Université Toulouse II le Mirail, le 12 décembre 2003, devant un jury composé de :
Andrée Borillo (directeur) Professeur émérite, université Toulouse II
Didier Bourigault Chercheur (CR1), CNRS / ERSS
Michel Charolles (rapporteur) Professeur, université Paris III
Benoît Habert (rapporteur) Professeur, université Paris X
Marie-Paule Péry-Woodley Professeur, université Toulouse II
Laboratoire d’accueil : Equipe de Recherche en Syntaxe et Sémantique (E.R.S.S.), UMR 5610 CNRS et Université Toulouse le Mirail.

1995-1998 Cursus en Sciences du langage (Licence, Maitrise, DEA). Université Toulouse le Mirail.

1995 Diplôme Universitaire de Formation à la Lutte conttre l’Illettrisme (DUFLI). Université de Pau et des Pays de l’Adour.

1981-1987 Cursus en Psychologie (DEUG, Licence, Maitrise, DESS de Pyschologie clinique et psychopathologie). Université Toulouse le Mirail.

1981 Baccalauréat A5 (Lettres - Langues), Lycée Saint-Sernin, Toulouse.

Thématiques de recherche

  • Linguistique de corpus
  • Constitution et exploitation de corpus d’apprenants
  • Moyens de structuration de l’écrit
  • Textes spécialisés - Écrit scientifique
  • Traitement automatique des langues

Participation au corpus "Littéracie avancée"
Présentation et téléchargement

Coordonnées personnelles

Mail : marie-paule.jacques@univ-grenoble-alpes.fr

Téléphone : 0476824368

Adresse :

LIDILEM - EA 609
Université Grenoble Alpes
Direction de la recherche
BP 25 - 38040 Grenoble cedex 9

Publications

2017

  • Jacques, M. - P., & Rinck, F. Un corpus de “littéracie avancée” : résultat et point de départ. Corpus, 16, 217-237.
    Résumé : Le corpus de littéracie avancée réunit des écrits universitaires et professionnels produits par des étudiants du niveau Licence 1 au Master 2. Il contient actuellement 338 textes (+ d'1 million de mots) et est mis à disposition au format xml, assorti de méta-données (niveau, discipline, genre, consigne d'écriture etc.). Il est à la fois un aboutissement et un point de départ dans le champ de la littéracie avancée : parce que l'enjeu n'est pas tant de constituer des corpus que de les savoir utilisés et de nourrir les recherches actuelles et futures, il est pensé comme un construit évolutif. L'article expose d'abord les objectifs du corpus : le premier, d'ordre descriptif est de cerner les compétences rédactionnelles et les besoins de formation à un niveau avancé ; le second, d'ordre didactique, est qu'il sert de ressource pour la formation, notamment pour des activités d'observation et de manipulation par les apprenants. Sont ensuite présentées les méta-données, conçues en phase avec les recommandations de la TEI et dans la perspective d'un outillage des linguistes et des didacticiens dans le champ de la littéracie avancée. Enfin, l'article met en évidence les potentialités du corpus : intégrer des données sur les processus d'écriture et des textes annotés par des relecteurs-correcteurs, élaborer des dispositifs didactiques à l'échelle textuelle. A terme, le corpus gagnera à être associé à des outils de requête et à s'enrichir d'annotations diverses, selon les besoins des chercheurs et des formateurs.

2016

  • Hatier, S., Augustyn, M., Yan, R., Tran, T. T. H., Tutin, A., & Jacques, M. - P. French cross-disciplinary scientific lexicon: extraction and linguistic analysis. Dans T. Margalitadze & G. Meladze (éD.), Proceedings Of The Xvii Euralex International Congress Lexicography & Linguistic Diversity (p. 355–365). Présenté à XVII EURALEX International congress, Tbilisi: Ivane Javakhishvili Tbilisi State University.
    Résumé : This paper presents the work we carried out to extract and structure a specialized lexicon based on a corpus of French scientific articles in the fields of humanities and social sciences. The characteristics of the targeted lexicon may be summarized as follows: it is not domain-related inasmuch as it is shared by various disciplines; it serves to express the specific operations, naming the objects and exposing the results of research processes. In this view, the targeted lexicon studies here is genre-related. We designed this cross-disciplinary scientific lexicon (CSL) as a resource for several purposes: it may serve natural language processing, e.g. as a stoplist for automatic terms identification, as well as foreign language teaching. Indeed, students and scholars in the sciences need to acquire familiarity with the rhetoric of the research article, thus needing to master these words. We present here the two-stage creation of this lexicon: first, it was semi-automatically extracted from a corpus of 500 research articles spanning ten disciplines. Second, it was manually structured to reflect the semantics and rhetoric of science. This structure takes into account the lexico-syntactic properties of CSL nouns, adjectives, verbs and adverbs. The resource will be freely available for academic purposes.


  • Jacques, M. - P. Une linguistique outillée, pour quels objets ? Histoire EpistMologie Langage, 38(2), 87-99. doi:10.1051/hel/2016380207

2014

2013

  • Jacques, M. - P., Hartwell, L. M., & Falaise, A. Techniques de TAL et corpus pour faciliter les formulations en anglais scientifique écrit. Dans Actes De Taln. Présenté à Traitement Automatique des Langues Naturelles, Les Sables d'Olonne, France.
  • Jacquey, E., Tutin, A., Kister, L., Jacques, M. - P., Hatier, S., & Ollinger, S. Filtrage terminologique par le lexique transdisciplinaire scientifique : une expérimentation en sciences humaines. Dans Tia 2013 (p. 121-128).
    Résumé : Nous examinons les interactions syntaxiques entre termes et lexique transdisciplinaire avec un objectif de reconnaissance automatique des termes en texte intégral dans le discours scientifique des sciences du langage. Nous réalisons une expérience sur un corpus d'articles scientifiques (155 157 occurrences - 42 articles de Scientext) pour déterminer dans quelle mesure et sous quelles conditions les unités du lexique transdisciplinaire (ULT) sont délimiteurs de termes (T). Après une annotation terminologique validée manuellement (ACABIT et TERMOSTAT), un lexique transdisciplinaire est projeté dans les textes. L'analyse quantitative et qualitative des résultats permet de conclure que les ULT sont majoritairement délimiteurs de termes. Les résultats montrent que : (1) le statut d'ULT doit être raffiné (unité phraséologique transdisciplinaire ou langue générale ayant un rôle de délimiteur), (2) la contribution du lexique transdisciplinaire doit être corrélée à une classification sémantique des ULT pour définir les différents rôles joués, (3) certaines ULT sont en intersection avec le domaine de spécialité d'où un biais réductible par l'intégration d'autres disciplines des sciences humaines (archéologie, psychologie, philosophie, etc.).

2012

2011

2010


  • Jacques, M. - P., & Poibeau, T. Étudier des structures de discours : préoccupations pratiques et méthodologiques. Corela (Cognition, ReprSentation, Langages), 8(1). Consulté de http://corela.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=1855
    Résumé : Cet article porte sur des problèmes d'analyse en corpus de structures discursives, en partant de l'exemple de la procéduralité. Quand l'objet d'étude ne porte pas sur une forme particulière, il est difficile de recueillir les données à analyser sans idée préconçue, c'est-à-dire sans biaiser a priori les résultats. L'article propose une méthode permettant de résoudre en partie ces problèmes, en partant d'une annotation à plusieurs mains qui est progressivement unifiée afin d'obtenir un résultat objectif. Nous montrons que cette étape fait pleinement partie de l'étude linguistique elle-même.

2009

2008

  • Aussenac-Gilles, N., & Jacques, M. - P. Designing and evaluating patterns for relation acquisition from texts with Caméléon. Terminology, 14(1)(Pattern-based Approaches to Semantic Relation Extraction), 45-73.
    Résumé : Pattern-based approaches for knowledge identification in texts assume that linguistic regularities always characterise the same kind of knowledge, such as semantic relations. In this paper, we report the experimental evaluation of a large set of patterns using an ontology enrichment tool: CAMÉLÉON. Results emphasize the strong influence of the corpus on pattern efficiency and on their meaning. This influence confirms two of the hypotheses that motivated to define CAMÉLÉON as a support used in a human-driven process: (1) patterns and relations must be adapted to each project; (2) human interpretation is required to decide how to report the pieces of knowledge identified with patterns in the ontology.

2006

  • Aussenac-Gilles, N., & Jacques, M. - P. Designing and Evaluating Patterns for Ontology Enrichment from Texts. Dans Managing Knowledge In A World Of Networks (Vol. 4248/2006, p. 158-165). Berlin / Heidelberg: Springer.
    Résumé : Pattern-based approaches for knowledge identification in texts assume that linguistic regularities always characterise the same kind of knowledge, such as semantic relations. We report the experimental evaluation of a large set of patterns using an ontology enrichment tool: Caméléon. Results underline the strong corpus influence on the patterns efficiency and on their meaning. This influence confirms two of the hypotheses that motivated to define Caméléon as a support used in a supervised process: (1) patterns and relations must be adapted to each project; (2) human interpretation is required to decide how to report in the ontology the pieces of knowledge identified with patterns.
  • Condamines, A., & Jacques, M. - P. Le repérage de l'hyperonymie par un faisceau d'indices : mise en question de la notion de « marqueur ». Dans JournE "textes Et Connaissances", Semaine De La Connaissance (Vol. 1, p. 185-194). Nantes, 29 juin 2006.

  • Jacques, M. - P. L'emploi de termes réduits comme révélateur de la centralité dans le domaine. Dans Septimes JournEs Scientifiques Du RSeau "lexicologie, Terminologie, Traduction" De L'agence Universitaire De La Francophonie : Mots, Termes Et Contextes, 8-10 Septembre 2006 (p. 299-308). Bruxelles.

  • Jacques, M. - P., & Aussenac-Gilles, N. Variabilité des performances des outils de TAL et genre textuel. T.a.l., 47(1)(Hors série). Consulté de http://www.atala.org/Variabilite-des-performances-des
    Résumé : Nous rapportons dans cet article un ensemble de résultats liés à la mise au point d'une base de marqueurs de relations lexicales pour un outil d'aide à la réalisation d'ontologies à partir de textes, CAMÉLÉON. L'évaluation de ces patrons sur huit corpus différents montre une grande variation de leurs performances selon le corpus testé. Cela nous conduit à deux sortes de conclusions : 1. dans le cadre de traitements automatiques, il est nécessaire de fournir à l'utilisateur des informations sur les corpus avec lesquels ces traitements ont été mis au point ; 2. la recherche en matière de TAL doit contribuer à définir une meilleure caractérisation des textes et des genres textuels en relation avec les traitements possibles, au-delà d'une classification unique et rigide des textes.
  • Jacques, M. - P., & Rebeyrolle, J. Titres et structuration des documents. Dans International Symposium: Discourse And Document, 15-16 Juin 2006 (p. 1-12). Presses Universitaires de Caen.

2005

2004

  • Ho-Dac, L. - M., Jacques, M. - P., & Rebeyrolle, J. Sur la fonction discursive des titres. Dans S. Porhiel & D. Klingler (éD.), L'unit Texte (p. 125-152). Pleyben: Perspectives.
    Résumé : Cet article porte sur une unité textuelle encore peu étudiée sur le plan linguistique : les titres de section. Ces titres jouent un rôle central dans l'organisation matérielle du texte, mais notre préoccupation principale sera ici de montrer qu'ils participent également à la structuration du contenu du discours. Nous abordons cette étude des titres dans une perspective fonctionnelle et en fondant nos observations sur un ensemble varié de titres. L'essentiel de notre contribution vise à mettre au jour des corrélations entre les diverses fonctions que les titres de section peuvent assumer et les indices linguistiques qui les signalent. Nous proposons de représenter ces modes de participation comme des degrés d'implication notionnelle et distinguons les titres à implication référentielle des titres à implication thématique. Nous fournissons une description des indices linguistiques qui nous permettent de différencier ces divers degrés de l'implication notionnelle du titre.
  • Jacques, M. - P., Rebeyrolle, J., & Ho-Dac, L. - M. Quelques aspects méthodologiques d'une étude de la fonction discursive des titres en corpus. Dans JournE De L'atala : ModLiser Et DCrire L'organisation Discursive à L'heure Du Document NumRique, 21-24 Juin 2004.

2003

2002

2001

  • Jacques, M. - P. La réduction du syntagme terminologique au fil du discours. Cahiers De Grammaire, 25(Sémantique et Corpus), 93-114.
    Résumé : Nous examinons l'effacement des constituants des syntagmes terminologiques dans les textes spécialisés en distinguant effacement de l'expansion et effacement de la tête. Nous caractérisons le comportement différent de chacun de ces types d'ellipses à l'égard de l'occurrence du syntagme terminologique plein dans l'environnement textuel et recherchons ce qui pourrait constituer un marquage formel de ces ellipses en vue de l'automatisation de leur repérage, que nous concevons comme un second temps de l'analyse textuelle.
  • Jacques, M. - P., Mojahid, M., & Sarda, L. Repérer les structures du texte Eléments pour la construction d'un modèle d'analyse. Dans Colloque International Sur Le Document Electronique, 24-26 Octobre 2001 (p. 99-113). Toulouse: Europia.
    Résumé : Cet article propose de composer différents modèles de représentation des structures du texte écrit, dans un but d'analyse automatique. Les modèles sollicités sont le Modèle d'Architecture Textuelle, la Théorie des Structures Rhétoriques et la Théorie du Centrage. Leur composition permet de repousser les limites que chacun présente indépendamment. Nous montrons, à travers l'analyse d'un exemple, que le Centrage et, de façon plus générale, la prise en compte de l'organisation des référents du discours permet d'une part de choisir une interprétation parmi plusieurs rendues possibles dans le cadre de l'Architecture Textuelle, et d'autre part de fournir un cadre plus objectif à l'analyse des relations rhétoriques. Au fil de cette étude, sont établies les bases conceptuelles d'un système d'analyse capable de fournir la représentation des différents niveaux d'organisation d'un texte et de leurs interactions. Cette recherche s'inscrit dans un contexte appliqué qui vise, entre autres, le développement des moteurs de recherche et des systèmes d'extraction d'information en attribuant une pondération aux éléments recherchés en fonction de la place qu'ils occupent dans la structure du texte.

2000

  • Jacques, M. - P., & Soubeille, A. - M. Partages des termes, partage des connaissances ? Construire une modélisation unique de plusieurs corpus. Dans Ic'2000 JournEs Francophones D'ingNierie De La Connaissance, 10-12 Mai 2000 (p. 313-324). Toulouse: Institut de Recherche en Informatique de Toulouse.
    Résumé : Nous présentons ici une étude réalisée pour des entreprises soucieuses de mettre en commun leurs connaissances et leurs terminologies. Les résultats de l'étude ont donné lieu à la construction d'une Base de Connaissances Terminologiques en deux étapes : d'abord des bases séparées ensuite fusionnées en une seule. Nous exposons la méthodologie mise en ?uvre et les choix quant à l'identité, d'un corpus à l'autre, des concepts désignés par les mêmes termes dans les textes. Nous explicitons selon quels critères nous avons considéré ces termes comme des homonymes ou comme un terme polysémique.
--- Exporter la sélection au format