|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Camille Vorger


Maître de conférences

Rattachement : Ecole de français langue étrangère (EFLE) - Lausanne

Doctorat Linguistique et didactique "Poétique du slam, de la scène à l’école : néologie, néostyles et créativité lexicale" (Stendhal, 2011)
Double qualification (7ème et 9ème sections) comme MCF (2012)
Axes de recherche : slam, poésie, performance, voix, geste, didactique de l’écriture, créativité, néologie, argotologie, intermédialité

Coordonnées personnelles

Mail : camille.vorger@gmail.com

Téléphone : 0684116937

Adresse :

20 rue André Gide, 74000 Annecy (à partir du 15/06/14)

Publications

2013

  • Le slam poésie clamée : entre chanson et performance. Le slam poésie clamée : entre chanson et performance. Dans G. Bonnet & C. Vorger (éD.), La Chanson PopulittRaire : Texte, Musique Et Performance (p. 309-324). Paris: Editions Kimé.
    Résumé : Dépasser le cadre galvaudé de la fameuse " chanson à texte " : voilà le premier pas de côté que se propose d'accomplir ce volume, désireux d'examiner sur nouveaux frais les rapports ambigus qu'entretiennent, tout particulièrement en France et depuis le XIXe siècle, la littérature et la chanson. Place de la voix, efficace de la performance, virtuosité métrique et sujet lyrique : autant d'interrogations qui trament l'histoire de la littérature, et que la chanson vient bousculer ou vivifier. Formes populaires et savantes dialoguent, parfois rivalisent, inventant de savoureuses formes hybrides. S'en saisir implique la constitution d'outils herméneutiques neufs, imaginés dans la confrontation des systèmes sémiotiques et des champs disciplinaires. Cantèmes, cantextes, cantogrammes rythment donc ce parcours et veulent doter, à toutes fins utiles, l'amateur ou le chercheur des clefs les mieux adaptées à la saisie de la complexité inhérente à l'objet - chanson. Des méthodes sont également déployées et interrogées, de la cantologie à la médiologie ; d'autres, telles l'analyse textuelle rénovée ou encore la musicalogie, sont proposées qui éclairent d'un jour inédit le champ d'études. Littéraires, musicologues et sociologues se sont unis pour proposer une approche plurielle de cette chanson qui ne s'ancre avec tant de ténacité dans notre quotidien que pour en mettre au jour les absences les plus obsédantes.


  • Clémenson, A., & Vorger, C. Quand la voix de l’album touche aux marges de la langue. Le petit Roi de Rêvolie de Marie-Sabine Roger et Aline Bureau. Stren. Recherches Sur Les Livres Et Objets Culturels De L’Enfance, Les fables de la voix en littérature enfantine : actualités du Narrateur de Walter Benjamin(5). doi:10.4000/strenae.964
    Résumé : L’album peut être défini comme mariant texte et images, oscillant entre poésie et narration. A travers l’exemple précis du Petit Roi de Rêvolie – récit de rêve foisonnant de néologismes –, nous nous interrogeons sur la place de la voix dans l’album : peut-on la dissocier du medium, de l’objet-livre ? Dans quelle mesure l’album se prête-t-il à une mise en voix indépendante des illustrations ? Quels sont les dispositifs les plus aptes à donner accès à la créativité, à la poéticité de l’album choisi ?
  • Vorger, C. Slamicalement vôtre : le slam ou l'art du détournement. Alphabets, 12, 8-10.

  • Vorger, C. Poésie slamoureuse : expression du désir et explosion néologique dans le slam français. Nouvelle Revue D’EsthTique, 10(2), 83-94. doi:10.3917/nre.010.0083

2012

2011


  • Abry, D., & Vorger, C. Du rap au slam, le flow ne se tarit pas. Synergie Espagne, Confluences musicales et mobilités musico-linguistiques(4), 63-76. Consulté de http://gerflint.fr/Base/Espagne4/Espagne4.html

  • Vorger, C. Poétique du slam : de la scène à l'école. : Néologie, néostyles et créativité lexicale (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00746972
    Résumé : Né à Chicago dans les années 80, le slam apparaît désormais comme un phénomène poétique majeur en France où il tend à être médiatisé et emblématisé par Grand Corps Malade. Au-delà de l'effet de mode et d'un mot dont le sens original - le plus souvent ignoré - mérite assurément d'être explicité, c'est un slam aux contours mouvants, un objet poétique non identifié, qui constitue l'objet de cette thèse. S'il s'avère donc nécessaire de cerner ses points d'ancrage (traditions de poésie orale, relations avec la chanson, le rap), notre propos vise à explorer les enjeux du slam et sa portée en termes néopoétique, néologique et didactique. Il se définit comme poésie orale-aurale, vocale et vivante, et c'est précisément dans le dispositif - les dispositifs - qui le fondent plus que dans les formes très variées qu'il peut revêtir que réside son essence. D'après son fondateur, le slam est ' intégrateur ' et vise une démocratisation de la poésie. En tant que tel, il est ouvert (alors même que le sens premier du verbe to slam peut être traduit par ' claquer la porte ') à une langue actuelle, appréhendée dans toutes ses dimensions et variations (inter et interlinguales). Le slam fait feu de tous lieux, de tous mots, et les slameurs aiment à jouer avec une langue plurielle : démarche colludique dans laquelle ils impliquent un public prêt à entrer dans cette danse avec les mots. A travers ce nouveau positionnement d'auteur-animateur, le slameur se fait tribun et œuvre en faveur d'une libération du verbe susceptible d'ouvrir de nouveaux horizons lexicaux : de fait, la néologie prolifère autour et au cœur du slam. Notre étude en détaille les formes (matrices lexicogéniques) et les fonctions dans un tel contexte. Afin de mettre en lumière les traits d'une poétique en devenir, nous avons approfondi l'œuvre de trois slameurs (Mots Paumés, Souleymane Diamanka, Grand Corps Malade) et proposé comme clé d'analyse le concept de néostyle visant à rendre compte de l'importance de la néologie et de la façon originale dont elle est stylisée/poétisée dans le slam. Il s'agit de mettre en relation la linguistique et la poétique autour de cet objet avant d'en aborder les enjeux didactiques. Partant du constat de l'intégration récente du slam dans les programmes et manuels scolaires, nous interrogeons les modalités et les objectifs de cette didactisation naissante et développons - après l'avoir expérimenté - son potentiel en matière de créativité. S'il tend à être considéré comme un outil d'apprentissage, il peut aussi constituer un objet d'étude à part entière et son exploitation doit intégrer cette dialectique. Menés dans des contextes et avec des publics diversifiés - en quoi le slam est aussi potentiellement ' intégrateur ' - les ateliers slam sont porteurs d'un double enjeu de renouvellement des pratiques autour de la poésie et d'un renouement avec des pratiques dites ' traditionnelles ' dont il est susceptible de réactiver l'intérêt. Dès lors que les slameurs assument un rôle de passeurs, il peut enfin représenter une passerelle vers la poésie classique ou vers d'autres pratiques artistiques.
  • Vorger, C. Le slam est-il néologène ? Neologica, 5, 73-90.
--- Exporter la sélection au format