|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

James Costa


Autre statut

Rattachement : Université d'Oslo

Coordonnées personnelles

Mail : james.costa@ens-lyon.fr

Publications

2013

2011

2010


  • Costa, J. Revitalisation linguistique : Discours, mythes et idéologies. Une approche critique de mouvements de revitalisation en Provence et en Écosse (Thèse de doctorat). Université de Grenoble, Grenoble. Consulté de http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00625691
    Résumé : Ce travail de thèse cherche à explorer quelques aspects théoriques et pratiques des phénomènes de revitalisation linguistique (RL), un champ de recherche émergent au sujet duquel on a pu noter un manque de conceptualisation. Notre approche de la question est à la fois sociolinguistique et anthropologique, et découle d'un travail de terrain en Provence et en Écosse, où le provençal (ou l'occitan) et l'écossais (Scots) sont présentés comme des langues en danger. Cette thèse, dans laquelle nous considérons la RL comme un phénomène social se produisant dans des contextes de contact culturel, est organisée en trois parties : La première partie explore la manière dont la question de la RL a émergé des travaux sur la mort des langues en linguistique descriptive, mais aussi à partir de travaux sociolinguistiques et anthropologiques. Nous examinons ensuite la manière dont la RL est conceptualisée dans la littérature scientifique. Cette partie aboutit à la conclusion que si la plupart des travaux existants se sont focalisés sur les langues, des analyses en termes d'acteurs sociaux seraient nécessaires à une meilleure compréhension d'un phénomène désormais global. La seconde partie propose un modèle théorique de description et d'analyse de certains aspects des mouvements de RL. Elle associe ces mouvements avec un ensemble de phénomènes plus large, les mouvements de revitalisation culturelle, pour lesquels il existe une tradition de recherche déjà ancienne dans l'anthropologie américaine. Nous complétons ces théories par l'usage de deux notions supplémentaires, mythes et idéologies. La troisième partie met à l'épreuve ce modèle théorique afin de proposer une description et une analyse de quelques dimensions de mouvements de RL en Provence et en Écosse, à travers le discours de quatre catégories d'acteurs sociaux : experts, activistes, locuteurs ordinaires et élèves. Nous étudions également la manière dont les discours circulent dans deux écoles, qui représentent des sites de RL où des ordres de discours rencontrent des pratiques sociales. En conclusion, nous suggérons des liens entre les travaux sur la RL et les études de la mondialisation. On peut en effet voir les mouvements de RL actuels comme représentant des manières de réagir face à l'incertitude causée par l'émergence d'un monde de plus en plus globalisé.
--- Exporter la sélection au format