|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Agnès Millet


Professeur émérite

domaines de recherche

De 1986 à 1999 : recherches sur l’orthographe française et l’écriture du français envisagées sous l’angle sociolinguistique et didactique
A partir de 1988 : recherches autour de la thématique générale "langage et surdité"

- aspects linguistiques : description des structures morphosyntaxiques de la Langue des Signes Française (LSF), proposition d’un modèle unifié intégrant en tant que telles les dimensions spatiales et iconiques de cette langue

- aspects sociolinguistiques : études des représentations sociales de la LSF et de la surdité par des sourds et des entendants ; étude du parler multilingue et multimodal des sourds

- aspects didactiques : études, dans le cadre d’une pédagogie bilingue, de l’enseignement/apprentissage des langues aux enfants sourds ; étude des répertoires langagiers profils langagiers des enfants sourds ; élaboration d’outils d’évaluation bilingues et bimodaux (travaux en cours)

éléments de curriculum

1990 : Maitre de conférences à l’Université Stendhal
2000 : Professeur à l’Université Stendhal
1990 : Thèse de doctorat Nouveau Régime : « Quelques aspects sociolinguistiques de l’orthographe française », Directeur V. Lucci, Grenoble 3.
1999 : Habilitation à Diriger des Recherches : « Orthographe et écriture, langage et surdité : systèmes, représentations, variations », Grenoble 3.

Responsabilités administratives
1992-1996 : Responsable de la Bibliothèque des Sciences du Langage
1995-1998 : Directrice adjointe de l’UFR des Sciences du Langage
1998-2003 : Vice-Présidence CEVU
2003 (depuis) : Responsable du secteur formation continue pour l’UFR des Sciences du Langage
2006- 2008 : Présidente de la commission de spécialiste 7-70 – Université Stendhal
depuis 2008 : Directrice de l’UFR des Sciences du Langage

Responsabilité ou participation à des projets de recherches financés
1999 : Participation à Appel d’offre DGLFLF sur les pratiques multilingues (Billiez, Dir.)
2000 : Direction de l’Appel d’offre DGLFLF « LSF et français dans la classe »
2002 : Direction de l’Appel d’offre Région Rhône-Alpes : « Description de la LSF »
2005 : Direction Appel d’offre DGLFLF « pratiques communicatives d’un groupe de jeunes adultes sourds »
2005 : Participation Appel d’offre ANR « multimodalité », (J.M. Colletta, Dir.)
2008 : Direction de l’appel d’offre DGLFLF « Conduites narratives d’enfants sourds :quelles ressources multimodales ?
quelles exploitations didactiques ? »
2009 : Direction de l’appel d’offre DGLFLF « Evaluer les compétences langagières des enfants sourds »

Publications :
6 rapports de recherche, 4 ouvrages en collaboration, 55 articles et communications, 6 coordinations d’ouvrages ou de revues.

Coordonnées personnelles

Mail : agnes.millet@u-grenoble3.fr

Publications

2014

2013

2012

2011

2010


  • Multimodalité de la communication chez l'enfant. Multimodalité de la communication chez l'enfant. (J. - M. Colletta, A. Millet, & C. Pellenq, éD.)Lidil. Revue De Linguistique Et De Didactique Des Langues, (42). Consulté de http://lidil.revues.org/index3067.html
    Résumé : Dans le présent article, nous étudions les productions langagières de jeunes enfants français en situation de jeu quasi naturelle avec un adulte. Nous savons que les enfants âgés de 17 à 41 mois qui commencent à mobiliser leurs ressources verbales produisent des combinaisons geste-mot. Le rôle de ces combinaisons bimodales a déjà été bien étudié chez les enfants italiens et américains mais ce n’était pas encore le cas chez l’enfant français.Notre premier objectif est donc d’analyser les productions langagières verbales, gestuelles et bimodales d’enfants français pour vérifier qu’on y retrouve bien les évolutions constatées ailleurs. Notre deuxième objectif consiste à réfléchir à une représentation du développement langagier précoce qui, à la différence d’indices telles la LME, prenne en compte l’ensemble des productions gestuelles, bimodales et verbales des jeunes enfants. À cette fin, nous proposons une analyse qui met sur le même plan gestualité et verbalisations, ainsi que l’ébauche d’un modèle bimodal qui reste à affiner par la suite.
  • Millet, A., & Estève, I. Transcrire et annoter la multimodalité : quand les productions des enfants ré-interrogent les outils de transcription. Lidil. Revue De Linguistique Et De Didactique Des Langues, Multimodalité de la communication chez l'enfant(42), 9-33.
  • Millet, A., & Estève, I. Productions langagières bilingues et bimodales d'enfants sourds : quels outils de transcription pour quelles analyses ?. Présenté à 24ème colloque du CERLICO : Transcrire, Ecrire, Formaliser, Tours, 4-5 juin 2010.
  • Millet, A., & Estève, I. Transcribing and annotating multimodality: How deaf childrens productions call into the question the analytical tools. Gesture, 10(2/3), 297–320.
  • Millet, A., & Estève, I. La querelle séculaire entre l'oralisme et le bilinguisme met-elle la place de la Langue des Signes Française (LSF) en danger dans l'éducation des sourds ?. Communication orale présenté à Journée d'études Langues de France, langues en danger : aménagement et rôle des linguistes, Lyon, 22-23 janvier 2010.

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

1999

1998

1994

1993

1992

1990

Année non précisée

--- Exporter la sélection au format