|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Didactique des langues et ingénierie

 

Resp. : F. Mangenot (PR) et C. Brissaud (PR)

L’axe 3 regroupe trois programmes relevant de la didactique des langues (étrangères, maternelles, premières, secondes). Domaine privilégié du Lidilem ayant contribué à sa renommée internationale, la didactique n’est pas envisagée ici comme une linguistique appliquée, mais comme une discipline dont l’objectif essentiel est de produire des argumentations "savantes", étayées et cohérentes, susceptibles d’orienter efficacement les pratiques d’enseignement et de formation.
Les recherches menées dans cet axe analysent pratiques d’enseignement et processus d’apprentissage à partir de données langagières issues de terrains / contextes divers (écoles, université, organismes de formation) et de situations différentes (formation en présentiel, à distance, recourant aux technologies de l’information et de la communication). Elles adoptent des démarches spécifiques à leur objet, comme la recherche action ou les approches ethnographiques ; une méthodologie fréquente est la triangulation des données (Van der Maren). L’ingénierie éducative est considérée comme une forme de recherche-développement : conception, expérimentation, analyse, amélioration (par boucles récursives) de dispositifs d’enseignement apprentissage.
L’objet central du programme 1 est l’utilisation des technologies dans l’apprentissage des langues et la formation des enseignants, le programme 2 rassemble les recherches menées autour des approches plurielles (éveil aux langues, intercompréhension...) en élargissant son champ d’action à d’autres initiatives relevant de la didactique du plurilinguisme, tandis que le programme 3 étudie et vise à améliorer et spécifier les situations d’enseignement et d’apprentissage, notamment de l’écrit, en contexte scolaire et non scolaire, en français langue étrangère, comme en français langue première ou seconde.