|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Phraséologie et genres textuels : le cas du roman médiéval

 

Projet Démarre SHS ! 2018.
L’objectif de notre projet est de repérer et d’étudier les unités phraséologiques structurant précisément le genre romanesque médiéval en prose.

Actualité du projet : colloque international Nouvelles perspectives autour de la phraséologie de la langue littéraire médiévale
Lieu  : Grenoble, 29-30 novembre 2018
Comité scientifique : à venir.
Conférences invitées : S. Bazin & G. Souvay (U. Lorraine, ATILF) ; Amalia Rodríguez Somolinos (Universidad Complutense de Madrid).

Calendrier :
Réception des propositions de communication : 01/10/2018
Retour des évaluations : 20/10/2018

Appel à communication
Ces deux journées d’étude, consacrées à la phraséologie de la langue littéraire médiévale, sont organisées dans le cadre des deux projets « Phraséologie et genres textuels : le cas du roman médiéval » et « Formules : Phrases formulaires et formules rituelles en ancien et en moyen français », soutenus par l’IDEX de l’Université Grenoble Alpes. Elles proposent un lieu d’échange et d’exploration autour des nouvelles méthodologies dans les domaines de la phraséologie et de la stylistique appliquées à la langue médiévale.
Les outils modernes de traitement numérique des textes permettent en effet désormais une approche renouvelée de la langue médiévale dans le cadre littéraire. Là où des études empiriques avaient constaté des emplois contrastés des formules selon les genres littéraires, la linguistique de corpus outillée permet de repérer d’autres phénomènes phraséologiques statistiquement pertinents qui ne se cantonnent plus au syntagme et à la phrase.
Centrée sur les analyses linguistiques et discursives des expressions polylexicales dans des textes médiévaux, ces journées d’études permettront la rencontre entre les différentes équipes et les différents chercheurs et chercheuses qui travaillent à l’aide de méthodes statistiques. Les études porteront sur les textes en ancien et en moyen français et tout particulièrement les romans.
Les propositions de communication s’inscriront dans l’un des trois axes d’analyse suivants :
1) Analyses linguistiques et discursives des unités polylexicales dans les textes littéraires médiévaux (collocations, colligations, motifs)
2) Application des méthodes statistiques et de la linguistique de corpus aux textes littéraires médiévaux
3) Stylistique des genres littéraires médiévaux.

Format des propositions : un résumé d’une page A4 avec références bibliographiques présentant la démarche adoptée et les résultats obtenus (Times 12 interligne simple 600 mots maximum). A déposer sur https://phraseomedieval.sciencesconf.org/

Contacts
Corinne Denoyelle (UGA, Litt&Arts) : corinne.denoyelle@univ-grenoble-alpes.fr
Julie Sorba (UGA, LIDILEM) : julie.sorba@univ-grenoble-alpes.fr

****

Descriptif du projet Phraséologie et genres textuels : le cas du roman médiéval
Le français médiéval tel qu’il apparaît dans les documents écrits conservés, littéraires ou non, se caractérise par son style formulaire, c’est-à-dire par les expressions stéréotypées récurrentes structurant les textes médiévaux. Leur emploi a été, depuis longtemps, relié à l’oralité originelle de la littérature médiévale, celle-ci ayant toujours transité à un stade ou à un autre de sa production ou de sa réception par la voix, la communication parlée se caractérisant par une plus grande redondance que la communication écrite.
Les outils de traitement numérique des textes permettent une approche renouvelée de cette question. Là où des études empiriques avaient constaté des emplois contrastés des formules selon les genres littéraires, la linguistique de corpus outillée permet de repérer d’autres phénomènes phraséologiques qui ne se cantonnent plus au syntagme et à la phrase. Ainsi, cette conception étendue de la phraséologie ne considère plus ses objets comme des phénomènes marginaux mais bien centraux dans les modèles linguistiques qui postulent un principe phraséologique de la langue.

Partenaires du projet
Corinne Denoyelle, Litt&Arts UMR 5316 (UGA).
Olivier Kraif, LIDILEM (UGA).
Alexei Lavrentiev, IHRIM UMR 5317 (CNRS, ENS Lyon).
Gilles Souvay, ATILF UMR 7118 (U. Lorraine).

Financeur du projet
Ce travail bénéficie d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme « Investissements d’avenir » portant la référence ANR-15-IDEX-02. ("DÉMARRE SHS ! EST LE WP3 DE DATA @ UGA)

Responsable & contact du projet
Julie Sorba julie.sorba@univ-grenoble-alpes.fr