|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Phraséologie et genres textuels : le cas du roman médiéval

 

Projet Démarre SHS ! 2018.
L’objectif de notre projet est de repérer et d’étudier les unités phraséologiques structurant précisément le genre romanesque médiéval en prose.

Descriptif du projet
Le français médiéval tel qu’il apparaît dans les documents écrits conservés, littéraires ou non, se caractérise par son style formulaire, c’est-à-dire par les expressions stéréotypées récurrentes structurant les textes médiévaux. Leur emploi a été, depuis longtemps, relié à l’oralité originelle de la littérature médiévale, celle-ci ayant toujours transité à un stade ou à un autre de sa production ou de sa réception par la voix, la communication parlée se caractérisant par une plus grande redondance que la communication écrite.
Les outils de traitement numérique des textes permettent une approche renouvelée de cette question. Là où des études empiriques avaient constaté des emplois contrastés des formules selon les genres littéraires, la linguistique de corpus outillée permet de repérer d’autres phénomènes phraséologiques qui ne se cantonnent plus au syntagme et à la phrase. Ainsi, cette conception étendue de la phraséologie ne considère plus ses objets comme des phénomènes marginaux mais bien centraux dans les modèles linguistiques qui postulent un principe phraséologique de la langue.

Partenaires
Corinne Denoyelle, Litt&Arts UMR 5316 (UGA).
Olivier Kraif, LIDILEM (UGA).
Alexei Lavrentiev, IHRIM UMR 5317 (CNRS, ENS Lyon).
Gilles Souvay, ATILF UMR 7118 (U. Lorraine).

Financeur du projet
Ce travail bénéficie d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme « Investissements d’avenir » portant la référence ANR-15-IDEX-02. ("DÉMARRE SHS ! EST LE WP3 DE DATA @ UGA)

Responsable & contact
Julie Sorba julie.sorba@univ-grenoble-alpes.fr