|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Bibliothèques Privées à l’Age Moderne

 

Depuis fin 2010, l’université Stendhal s’est lancée dans le projet BiPrAM (Bibliothèques Privées à l’Âge Moderne), en collaboration avec L’ENSSIB et le SCD Lille 3, afin de mettre en place des outils mais surtout des méthodologies pour la reconstitution virtuelle de bibliothèques privées à l’Âge Moderne.

Responsable : Thomas Lebarbé (LIDILEM) & Christian del Vento (Paris 3)
Descriptif : Depuis fin 2010, l’université Stendhal s’est lancée dans le projet BiPrAM (Bibliothèques Privées à l’Âge Moderne), en collaboration avec L’ENSSIB et le SCD Lille 3, afin de mettre en place des outils mais surtout des méthodologies pour la reconstitution virtuelle de bibliothèques privées à l’Âge Moderne. Ce projet a reçu le soutien de la région Rhône-Alpes dans le cadre des AAP CIBLE 2012. Le projet est le fruit de la rencontre de deux projets pré-existants : d’une part, le projet de reconstitution du catalogue et de la bibliothèque de Vittorio Alfieri, d’autre part le projet "e-collections et collectionneurs" visant à reconstituer des bibliothèques dispersées ou mêlées aujourd’hui à des collections plus importantes. Cette rencontre a permis de rassembler l’ensemble des compétences et connaissances nécessaires à un projet d’une telle envergure : les bibliothèques (I. Westeel, SCD Lille 3), les livres anciens (R. Mouren, ENSSIB), les lettres (C. Del Vento, Paris 3) et l’informatique (T. Lebarbé, U. Stendhal). L’objectif du projet est ambitieux : constituer un réseau de connaissances complexe incluant : les descriptions de bibliothèques privées, de leurs contenus, des ouvrages survivants et des annotations de lecteurs, et par conséquent des personnes (auteurs, propriétaires, lecteurs, etc.) en relation avec ces objets. Cet objectif est intrinsèquement lié à quatre problématiques que nous évoquerons pendant le séminaire : 1 - la compilation de données existantes, et plus particulièrement les nombreux catalogues des bibliothèques actuelles 2 - l’aide à la conception d’inventaires, en tant que processus éditorial propre à certaines disciplines, et a fortiori les problèmes de littératie numérique 3 - le crowdsourcing scientifique 4 - l’extraction d’hypothèses de travail et notamment de liens d’influence intellectuelle par le biais des bibliothèques reconstituées.
Date de notification : 01-09-2011
Equipe pilote : LIDILEM
Partenaire(s) : Paris 3 - Sorbonne Nouvelle ENSSIB - Lyon SCD - Lille 3
Organisme subventionneur : Région Rhône-Alpes
Subvention(s) : CIBLE