|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Séance 9 du séminaire de l’axe 2

 

4 juin à 14h en salle B101

Annette Boudreau, professeure à l’Université de Moncton (Nouveau Brunswick, Canada)

Le marché des langues et la salle de classe. Quelle légitimité pour quelle(s) langue(s) ?

Partant de mon expérience en tant que professeure à l’Université de Moncton, j’expliquerai comment j’en suis venue à m’intéresser au phénomène de l’insécurité linguistique très courant chez les francophones et à ses conséquences pour les locuteurs. Je tenterai de montrer d’une part qu’il n’existe pas nécessairement de liens entre l’insécurité linguistique et la compétence réelle, puis je m’arrêterai aux différentes tensions qui s’exercent sur les locuteurs, à savoir celle de maintenir une certaine loyauté linguistique à l’égard de leur communauté d’origine et celle d’acquérir un français donnant accès à des profits matériels et symboliques. Je terminerai en examinant brièvement quelques tentatives pédagogiques mises en place en Acadie pour tenter à la fois d’agir sur les représentations dévalorisantes entretenues par les locuteurs à l’égard de leur langue - et ainsi de contrer l’insécurité linguistique - tout en proposant des moyens pour acquérir des pratiques langagières qui soient légitimes dans les divers espaces où ils circulent.