|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Séance 5 du séminaire de l’axe 2

 

Médéric Gasquet-Cyrus (LPL, Univ. Aix-Marseille)

« Saisir » les langues : réflexions théoriques, méthodologiques et éthiques sur l’observation des pratiques langagières

Avant de décrire la structure des langues et leurs fonctions dans la communication, le linguiste se doit d’en collecter des traces, des fragments, des extraits, des échantillons, et donc réaliser un « corpus » de productions aussi « naturelles » que possible. Cependant, les données ne sont justement pas « données » : il faut les chercher, les glaner, les recueillir, ce qui nécessite des méthodologies particulières, mais aussi des considérations éthiques et, in fine, une réflexion générale sur la notion de langue.

Cet exposé s’appuiera sur une enquête ethnographique dans le domaine nord-occitan autour du « patois de Valjouffrey » (http://sldr.org/wiki/Valjouffrey-historique-fr) ainsi que sur un projet de recherche qui vient de débuter : Marseille en V.O. Observation in situ des pratiques plurilingues à Marseille (http://sldr.org/sldr000849)

Marylin Mathoul (ICAR, ENS de Lyon)

L’organisation des pleurs dans des interactions d’élèves de collège en situation de conflit

Ce travail décrit l’organisation interactionnelle des manifestations émotionnelles d’adolescents qui ont été convoqués dans le bureau de la Conseillère Principale d’Education et qui sont dans des situations de résolutions de conflits. Ce travail s’inscrit dans le cadre des recherches en linguistique interactionnelle effectuées au laboratoire ICAR de Lyon. Les interactions sont appréhendées à partir d’outils tels que l’analyse du discours-en-interaction et l’analyse conversationnelle. Il se compose d’une première partie théorique et méthodologique qui présente l’ensemble des champs de recherches en linguistique dans lesquels nous inscrivons notre étude ainsi que d’autres champs de recherches qui s’intéressent aux émotions. Nous avons relevé deux types d’activités que nous avons cherché à définir : le ressassement et l’emportement. Notre corpus est composé de 7 interactions de 15 à 40 minutes enregistrées à micro caché. La seconde partie est consacrée à l’analyse de nos données. Tout d’abord, nous avons travaillé sur une « base » lexicale des émotions sous forme de liste. Nous avons ensuite décrit l’organisation des manifestations émotionnelles au sein des interactions. Nous avons effectué une description de grands processus interactionnels au sein desquels les émotions s’organisent et circulent comme le ressassement et l’emportement avec une analyse de certains phénomènes émotionnels très locaux. Puis, nous avons étudié les pleurs puisque les élèves pleurent quand ils se mettent en colère et quand ils ressassent. Nous tentons de montrer que les émotions s’organisent tout au long des activités des interlocuteurs. Nous montrerons ici comment s’organisent les pleurs au cours de quelques extraits d’interactions, notamment pendant l’irruption et la disparition des pleurs mais et également durant quelques échanges.

Mots clefs : émotions ; interactions ; analyse conversationnelle ; analyse-du-discours-en-interaction ; ressassement ; colère ; dispute

références :

- BALIBAR-MRATI, A. (1995). Une étude de la combinatoire des noms de sentiments dans une grammaire locale, Langue française 105. Paris : Larousse. 88-99.

- COSNIER, J. (1994). Psychologie des émotions et des sentiments. Paris : Retz.

- KERBRAT-ORECCHIONI, C. (1990, 1992). Les interactions verbales. T1, T2. Paris : Armand Colin.

- HEPBURN, A. (2004). Crying : Notes on Description, Transcription and Interaction, Research on Language & Social Interaction. 37, Issue 3. 251-290.

- MATHOUL, M. (2008). Rôles et valeurs des formes nominales d’adresse en milieu scolaire : le cas des résolutions de conflits. In C. Kerbrat-Orecchioni, S’adresser à autrui. Les formes nominales d’adresse en français. Chambéry : Université de Savoie. 117-142.

- MAURY-ROUAN, C., VION, R. (1994). Raconter sa souffrance : gestion interactive de la tension narrative. In BRES, J. (eds), Le récit oral. Montpellier : PUM. 215-226.

- TCHERKASSOF, A. (2008). Les émotions et leurs expressions. Grenoble : Presses Universitaires de Grenoble.

- PLANTIN, C., DOURY, M, TRAVERSO, V. (2000). Les émotions dans les interactions. Lyon : PUL.