|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

séminaire commun Délicortal (LIDILEM) - Translatio (Litt&Arts)

 

Le laboratoire LIDILEM et l’équipe TRANSLATIO du laboratoire Litt&Arts (Université Grenoble Alpes) ont le plaisir de vous annoncer
la conférence de Dominique Longrée (Université de Liège) intitulée :
"Dix années de recherche sur une unité textuelle englobante, le « motif » : acquis et perspectives".
La conférence sera suivie de la présentation des travaux des deux équipes qui s’inscrivent dans cette dynamique (projet AGIR Phraséotext, http://lidilem.u-grenoble3.fr/axes/axe-1/projets-de-recherche-axe-1/article/agir-phraseotext).
Elle se tiendra dans l’Amphithéâtre de la MSH Alpes (Université Grenoble Alpes, Campus Saint Martin d’Hères), le vendredi 29 janvier 2016 (13:30).

Dix années de recherche sur une unité textuelle englobante, le « motif » : acquis et perspectives.

Le « motif » se définit comme l’association récurrente de n éléments du texte muni de sa structure linéaire (Legallois 2006), laquelle donne une pertinence aux relations de successivité et de contiguïté (Longrée, Luong & Mellet 2008 ; Mellet & Longrée 2009). Sur la base de cette définition formelle rigoureuse, le « motif » peut être intégré à une représentation topologique du texte stricto sensu (Mellet & Barthélemy 2007 ; Barthélemy et alii 2009) et peut ainsi fournir une base solide à des traitements automatiques (Evert 2008), notamment à la détection non supervisée des motifs dans un texte (Quiniou et alii, 2012 ; Legallois et alii, 2012). La notion de « motif » peut ainsi recouvrir tant des unités de type purement phraséologique (Longrée & Mellet 2013) que des unités douées d’une fonction à proprement parler textuelle. Une expérimentation (Lavigne, Longrée, Mellet, en préparation) a pu mettre en évidence que la reconnaissance de ces « motifs textuels » était liée à des mécanismes cognitifs dits de « multiple priming ».

Plusieurs travaux (Longrée & Mellet 2009 ; 2012 ; 2015) ont montré par ailleurs que le motif pouvait être utilisé comme un outil de classification textuelle puissant, à la fois pour caractériser des genres ou types de textes, mais aussi des styles d’auteurs, notamment en raison de l’emploi par différents auteurs de variantes d’un même motif. On a pu aussi montrer comment le motif participait à la dynamique globale des textes et pouvait servir à une segmentation endogène de ceux-ci (Longrée & Mellet 2010 ; à paraître). Une recherche en cours (Longrée, Mayaffre, Salvan) a pour objet d’appréhender les distributions de différents motifs au fil des textes, leur caractère aléatoire ou non, et par là-même d’apprécier le pouvoir caractérisant de cette distribution au regard de la structure des textes et de leur appartenance à un genre donné. En illustrant le propos par divers exemples, empruntés notamment au corpus littéraire latin, on tentera de dresser un bilan des acquis et d’esquisser les pistes de recherches futures.

Références bibliographiques
Barthélemy J.-P., Longrée D., Luong X. & Mellet S. (2009) : « Représentation du texte pour la classification arborée et l’analyse automatique de corpus : application à un corpus d’historiens latins », Mathematics and Social Sciences 187 (3), 107-121.
Evert S. (2008) : « Corpora and collocations », in A. Lüdeling & M. Kytö (eds), Corpus Linguistics. An International Handbook, article 58, vol. 2, Berlin : Mouton de Gruyter, 1212-1248.
Lavigne F., Longrée D. & Mellet S. (en préparation) : « Semantic Integration by Pattern Priming : Experiment and Cortical Network Model ».
Legallois D. (2006) : « Des phrases entre elles à l’unité réticulaire de textes », Langages 163 : 56-70.
Legallois D., Quiniou S., Cellier P. & Charnois Th. (2012) : « What About Sequential Data Mining Techniques to Identify Linguistic Patterns for Stylistics ? », in Lecture Notes in Computer Science, Springer.
Longrée D & Mellet S. (2015) : « Les variantes des motifs chez les prosateurs latins, Entre récurrence générique et spécificité d’auteur, des formes révélatrices et caractérisantes », D. Longrée, S. Fialon et P. Pietquin (éd.), Langues anciennes et analyse statistique : cinquante ans après – Distances textuelles et intertextualités, LEC, 2015, pp. 65-88.
Longrée D. & Mellet S. (2013) : « Le motif : une unité phraséologique englobante ? Étendre le champ de la phraséologie de la langue au discours », Langages 189 : 65-79.
Longrée D. & Mellet S.(2010, à paraître) : « A Text Structure Indicator and two Topological Methods : New Ways for Studying Latin Historic Narratives » dans la revue Digital Scholarship in the Humanities.
Longrée D., Luong X. & Mellet S. (2008) : « Les motifs : un outil pour la caractérisation topologique des textes », in S. Heiden et B. Pincemin (éds), JADT 2008, Actes des 9èmes Journées internationales d’Analyse statistique des Données Textuelles, vol. 2, Lyon : Presses universitaires de Lyon, 733-744. Consultable en ligne à l’adresse :
http://lexicometrica.univ-paris3.fr/jadt/jadt2008/pdf/longree-luong-mellet.pdf.
Mellet S. & Barthélemy J.-P. (2007) : « La topologie textuelle : légitimation d’une notion émergente », Lexicometrica (numéro spécial Topographie et topologie textuelles), revue en ligne, article consultable à l’adresse
http://www.cavi.univ-paris3.fr/lexicometrica/numspeciaux/special9/mellet.pdf
Mellet S. & Longrée D. (2009) : « Syntactical Motifs and Textual Structures », Belgian Journal of Linguistics 23 (New Approaches in Textual Linguistics), 161-173.
Mellet S. & Longrée D. (2012) : « Légitimité d’une unité textométrique : le motif », in A. Dister, D. Longrée et G. Purnelle (éds) JADT 2012, Actes des 11èmes Journées internationales d’Analyse statistique des Données Textuelles, Liège, 716-728. Consultable en ligne à l’adresse : http://lexicometrica.univ-paris3.fr/jadt/jadt2012/tocJADT2012.htm
Quiniou S., Cellier P., Charnois Th. & Legallois D. (2012) : « Fouille de données pour la stylistique : cas des motifs séquentiels émergents », in Anne Dister, Dominique Longrée et Gérald Purnelle, JADT 2012, Actes des 11èmes Journées internationales d’analyse statistique des données textuelles. Liège, pp. 821-833.

Document Joint : Document Joint : Document Joint :