|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Les constructions verbales dans l’écrit scientifique/académique : comparaison entre corpus d’experts, corpus d’apprenants natifs et non natifs (DéLiCorTal)

 

Yan Rui (Lidilem)
salle du 2ème étage de la MSH-Alpes, jeudi 12 novembre, 13h30 à 15h00

Cette présentation fait partie de la thèse intitulée « Étude des constructions verbales dans la perspective de l’aide à la rédaction scientifique en langue étrangère ». L’étude des constructions verbales est envisagée dans une conception étendue du domaine de la phraséologie à la syntaxe. Ces phénomènes linguistiques se révèlent être l’une des sources de nombreuses erreurs chez les apprenants FLE et nous supposons que l’enseignement/l’apprentissage de ces phénomènes pourrait réduire les difficultés des apprenants au niveau phraséologique, et constituer une aide à la lecture et à l’écriture du texte scientifique.
Notre approche est basée sur la linguistique du corpus et en particulier sur le modèle Corpus Pattern Analysis (CPA) de Hanks. Inscrite dans le champs de l’enseignement/l’apprentissage des langues étrangères, notre étude vise à analyser les constructions verbales dans les articles d’expert à l’aide du corpus Scientext et de comparer ces résultats à deux corpus d’apprenants (un corpus d’apprenants non natifs et un corpus d’apprenants natifs) pour établir un diagnostic des difficultés d’utilisation des constructions verbales chez les apprenants non natifs.

Document Joint :