|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Le changement grammatical en chinois : nouvelles perspectives (Délicortal)

 

Alain Peyraube (CRLAO-CNRS/EHESS)
Petite salle des colloques, jeudi 14 avril, 9h30-11h

Résumé

L’exposé abordera plusieurs questions fondamentales discutées au cours des dernières années sur le changement syntactico-sémantique dans une approche fonctionnaliste et cognitiviste. Un nouveau modèle du changement grammatical en chinois sera proposé à partir des notions, plus strictement définies, de grammaticalisation, de lexicalisation, de dégrammaticalisation, d’exaptation, d’analogie et de réanalyse pour ce qui concerne les processus internes du changement. Les mécanismes externes, à savoir l’emprunt par contact, seront aussi étudiés.
On proposera que ce modèle du changement fait appel à seulement deux mécanismes internes : la réanalyse et l’analogie. En conséquence, la grammaticalisation, qui a été au centre des études diachroniques, sera considérée comme secondaire. Au même titre que la lexicalisation ou l’exaptation, la grammaticalisation sera analysée comme une sous-composante de la réanalyse. La lexicalisation peut être aussi vue comme une sous-composante de l’analogie, comme la dégrammaticalisation.
Les principales motivations du changement grammatical, et non plus les seuls mécanismes, seront aussi abordées, à savoir le changement sémantico-pragmatique (extension métaphorique, inférence pragmatique ou métonymisation et subjectification), mais aussi le changement phonologique.
On montrera enfin que les contraintes attachées au changement interne (emprunts par contact entre langues) sont très discutables.

Document Joint :