|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Elzbieta Gajewska (Université Pédagogique de Cracovie, Pologne),Appliquer l’analyse du discours à l’étude des genres professionnels (DéLiCorTal)

 

Appliquer l’analyse du discours à l’étude des genres professionnels

La didactique des langues sur objectifs professionnels (spécifiques) s’intéresse aux usages de la langue dans des contextes sociaux particuliers. La manière dont ces contextes influencent le choix linguistiques des locuteurs est étudiée dans le cadre de l’analyse du discours (AD), dénomination qui renvoie à un large pan de courants convergents mais relativement indépendants.
Ainsi, notre intervention débutera par un panorama de l’ensemble des théories rattachées à l’analyse du discours, notamment celles qui ont fait leurs preuves en didactique sur objectifs spécifiques. Les recherches en langue allemande envisagent les unités transphrastiques dans une perspective textologique. La linguistique anglaise et américaine préfère l’entrée fonctionnelle ou sociolinguistique qui a permis d’établir quelques modèles opérationnels appliqués à l’analyse de la communication en contexte professionnel (Rhetorical Process Chart de l’École de Washington, Genre Analysis de Swales et Bhatia). Parmi les courants cognitivistes, l’Analyse des Discours Médiée (Mediated Discourse Analysis) de Scollon (2001) qui envisage le discours dans son intrication actionnelle constitue une source d’inspiration féconde entre autres pour Mourlhon-Dallies (2008) et son Analyse Différentielle des Discours.
Cette abondance d’angles d’attaque possibles pour l’analyse d’un texte produit en situation professionnelle pose également des problèmes, notamment au niveau terminologique. Par la suite, nous essayerons de clarifier quelques concepts utilisés couramment en AD, notamment le discours et le genre, ainsi que les relations qu’ils entretiennent avec d’autres notions similaires (registre et style). Ces délibérations seront menées à partir des « courriels d’affaires ». Finalement, nous allons tester les modèles d’analyse cités en les appliquant à l’examen d’un genre professionnel potentiel, à savoir le « mail d’adieu ».

Jeudi 27 novembre 2014, de 17h30 à 19h
Salle du 2e étage, Maison des Sciences de l’Homme