|Site de l'université Grenoble Alpes|
 

Journée d’étude en linguistique contrastive

 

Méthodes et analyses en linguistique contrastive
Grande Salle des colloques, bâtiment Stendhal

PROGRAMME  :

9h30-10h Iva NOVAKOVA (LIDILEM) (en collaboration avec D. Siepmann et S. Dyka, U. d’Osnabrück, Allemagne) : « A web of analogies : depictive and reaction object constructions in modern English and French fiction »
10h-10h30 Laurence VINCENT-DURROUX (LIDILEM) : « Les prépositions en contexte de surdité profonde : langue orale / langue signée »
Pause café
11h00-11h30 Carole CHAUVIN-PAYAN (GIPSA-Lab) : « Traitement et analyses des données des désignations du générique champignon dans le cadre du projet de l’Atlas Linguistique des Langues Romanes (ALiR) »
11h30-12h Mariarosaria GIANNINOTO (LIDILEM) : « Quelques exemples de transfert de concepts et de catégories d’analyse dans l’histoire de la linguistique et de la didactique du chinois »
12h-12h30 Tatiana ALEKSANDROVA et Catherine DAVID (LIDILEM & Laboratoire Parole et Langage, U. Aix-Marseille) : « Acquisition de la compétence écrite en français langue étrangère par des apprenants avancés chinois »
12h30-13h Yana BEZINSKA (en collaboration avec I. Novakova et J.-P. Chevrot) (LIDILEM) « Grammaticalisation des constructions causatives en français et en bulgare. Aspects diachroniques et développementaux »
13h Discussions et synthèse de la Journée autour d’un buffet

Après le succès de la Journée Méthodes et analyses en linguistique contrastive, organisée le 13 janvier 2017 avec les membres du Programme Syntaxe, Sémantique, Pragmatique (Programme 1 de l’Axe 1) du LIDILEM, nous organisons une 2ème Journée sur cette même thématique, ouverte aux collègues d’autres laboratoires de l’UGA (GIPSA LAB, ILCEA 4, le LIG).

L’objectif de cette 2ème Journée est de renforcer le réseau de collaboration et de discussion des chercheurs qui adoptent une approche contrastive, même de façon ponctuelle dans leur réflexion, et de dégager des axes d’investigations porteuses pour l’avenir.

Les communications porteront sur :

-  les analyses théoriques et descriptives en linguistique contrastive selon différents points d’entrée dans les langues : phonologie, sémantique, lexique, syntaxe, pragmatique, analyse discursive, diachronie… ;

-  la méthodologie en linguistique contrastive : quelles démarches adopter ? comment s’assurer de la comparabilité des données ? comment se fait la transférabilité des concepts d’analyse entre les langues étudiées ? comment prendre en compte les différences culturelles ?

-  l’apport de la linguistique de corpus à la linguistique contrastive : quels types de corpus (parallèles, comparables, écrits, oraux), quelles démarches dans l’utilisation des corpus (corpus based, corpus driven, mixte etc) ?

-  les différents domaines d’application de la linguistique contrastive (avec des intersections parfois) : linguistique, sociolinguistique, didactique, acquisition des langues (prise en compte des interférences L1 / L2), traductologie…

Une table ronde en fin de journée est également prévue.

Iva Novakova et Laurence Durroux